RCA : les personnels hospitaliers restent mobilisés 24 heures après leur grève, et les activités de soins très paralysées dans les hôpitaux

Publié le 30 octobre 2020 , 6:31
Mis à jour le: 30 octobre 2020 6:31
Hôpital communautaire de Bangui. Crédit photo : Mickael Kossi / CNC
Hôpital communautaire de Bangui. Crédit photo : Mickael Kossi / CNC

 

Bangui, République centrafricaine, vendredi, 30 octobre 2020, 12:27:07 ( Corbeaunews-Centrafrique ). 24 heures après le début de leur grève dans  les services  hospitaliers de la RCA, les personnels soignants, qui réclament le paiement de leur prime de risque lié au coronaviruscontinuent de se faire entendre alors que les activités sont largement perturbées dans les hôpitaux sur l’ensemble du territoire national.

 

La grève des personnels soignants,  déclenchée ce mercredi  28 octobre 2020, a largement impacté le fonctionnement  des hôpitaux et de certains centres de santé du pays, et ce,  malgré le service minimum mis en place par le gouvernement.

Dans les hôpitaux de la capitale, comme à l’amitié, ou encore au Communautair et même au général, on peut remarquer aisement que l’ambuance est totalement maurause, et seul le service minimum qui fonctionne.

Selon les malades interrogés, beaucoup estiment qu’ils sont abandonnés à leur triste sort : « en tout cas la grève  du personnel soignant a beaucoup plus d’impact  sur nous les patients, parce que depuis ce matin il n’y a eu aucun soignant  dans nos pavillons,  et nous sommes allés acheter  le produit, malheureusement il n’y a aucun infirmier, mais c’est au passage que nous avons copte un parent infirmier  qui nous a mis de sérum »,  a déclaré jeudi un malade dans les médias.

Au même moment, devant les hôpitaux, les personnels soignants se sont mis dehors pour exiger toujours du gouvernement le paiement de leur prime de Covid-19 pour faciliter le retour à la normale : « On demande au gouvernement de régler  ce problème. Si l’on ne trouve pas les perdîmes  de Covid-19, nous, on ne va pas travailler. Demain, l’hôpital va fermer  jusqu’à lundi, et ainsi de suite ça va continuer », déclare une soignante interrogée.

Rappelons que cette grève a été déclenchée suite à l’appel du syndicat des soignants qui avait lancé samedi 24 octobre 2020 un préavis de grève au gouvernement. Ils réclament le versement de leurs indemnités liées à la lutte contre le coronavirus promis par l’exécutif, qui selon eux, n’ont pas été versées malgré des négociations engagées avec le gouvernement.

  1. Y. Ibrahim

Journaliste rédacteur

Tél. : 70 13 39 97

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

 

Aucun article à afficher