RCA : les mercenaires russes ont quitté précipitamment les bâtiments publics et des particuliers après la déclaration du porte-parole du gouvernement annonçant l’ouverture d’une enquête

Publié le 4 mai 2021 , 9:30
Mis à jour le: 4 mai 2021 9:30
les soldats de l’armée Centrafricaine le 8 janvier 2013 pour Reuters IMG_4088
Les soldats FACA le 8 janvier 2013. Photo Reuters.

 

Bangui, République centrafricaine, mercredi, 5 mai  2021, 03:56:36 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Notre équipe a pu constater la scène dans la ville de Bossangoa, dans la préfecture de l’Ouham, et à Alindao, dans la préfecture de la Basse-Kotto, ou les mercenaires russes ont quitté les maisons des particuliers et les bâtiments publics  quelques heures après la déclaration du porte-parole du gouvernement Ange-Maxime Kazagui, mais aussi du procureur général de la cour d’appel annonçant l’ouverture d’une enquête sur les allégations de crimes portées par la Minusca  contre les mercenaires russes de la société Wagner.

 

Depuis que nous commençons à dénoncer publiquement les exactions commises par les mercenaires russes de la société Wagner sur les populations civiles dans plusieurs villes de province, ce n’est que ce lundi 3 mai 2021 dans la matinée que nous commencer a observé pour la première fois  un réel début du changement dans leur comportement.

Des bâtiments publics libérés, des habitations des particuliers rétrocédées, c’est un grand début du changement que les mercenaires russes se sont engagés auprès des préfets et sous-préfets à le faire dans un bref délai.  D’ores et déjà, à Alindao, dans la Basse-Kotto,  la rétrocession des maisons des particuliers a commencé.

Le dimanche 2 mai, dans la sous-préfecture d’Alindao, les mercenaires russes ont totalement quitté la ville dans la soirée, libérant ainsi les bâtiments d’une école qu’ils ont occupés depuis leur arrivée dans la ville, mais aussi un centre hospitalier et deux maisons des particuliers. Malheureusement, pour ces deux habitations, leurs propriétaires ont la mauvaise surprise de découvrir que celles-ci ont été totalement détruites par les Russes avant leur départ vers la ville de Mobaye.

Et ce n’est pas tout! Les mercenaires de Wagner, pour éviter que les indicateurs des rebelles signalent leur position de départ, ont également saccagé et coupé les deux lignes téléphoniques de la société Orange et Télécel quelques minutes avant leur départ de la ville.

Selon nos informations, avant d’arriver à Mobaye, les Russes ont créé leur checkpoint  au village Pavika, situé à 20 kilomètres d’Alindao, mais aussi à  Mingala et Kouango.

D’autres ont escorté un convoi des engins lourds, peut-être à destination de Bakouma et Nzako pour l’exploitation de diamant et l’or.

 

 

Aucun article à afficher