RCA : le torchon brûle entre le gouvernement et le chef rebelle Mahamat Al Khatim

Publié le 20 novembre 2020 , 2:59
Mis à jour le: 20 novembre 2020 3:04

 

Bangui, République centrafricaine, vendredi, 20 novembre 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique). En réponse au communiqué de presse du gouvernement publié jeudi 19 novembre 2020 auquel le porte parole du gouvernement Ange-Maxime Kazagui avait mis en garde le chef rebelle Mahamat Al Khatim après sa déclaration faite sur les réseaux sociaux à travers laquelle il prétend que la signature de ce pacte de réconciliation aurait été pour le Gouvernement et les partenaires, l’occasion d’organiser les différents clans signataires contre les Arabes et les Peuls. Sans tarder, 24 heures plus tard, l’État major du MPC, dans un communiqué publié ce vendredi, exprime son étonnement face à ce communiqué du gouvernement, et  se moque de la politique de réconciliation engagée par les autorités.

 

Communique de Presse du Mouvement Patriotique pour
la Centrafrique (MPC) relatif au Communiqué diffusé
d’une manière abracadabrante par le Gouvernement en

date du 19 Novembre 2020.

En date du 19 Novembre 2020 le Gouvernement par l’entremise de son porte-parole le Ministre KAZAGUI a diffusé un Communiqué de presse qui compromait le pacte de réconciliation obtenu par les filles et fils des régions du Nord-Est et qui ont pris solennellement l’engagement unanime d’enterrer la haches de guerre et de reprendre la voix de la réconciliation et de la paix et acceptent de se mettre ensemble pour reconstruire leurs régions.

Le Général ALKATIM MAHAMAT s’étonne et est surpris du présent communiqué glané fallacieusement par le porte- parole dans un sens d’amuser la galerie en mettant en garde le Général ALKATIM d’être à l’origine d’une quelconque manigance pour torpiller ledit pacte de réconciliation en question.

Le Général ALKATIM toujours fidèle aux fondements de l’APPR/RCA voudrait faire savoir à l’opinion nationale et internationale que le Gouvernement toujours dans sa logique politique en perte de vitesse pour réconcilier les centrafricains trouve des subterfuges ou des boucs
émissaires pour justifier sa fragilité politique de la mauvaise gouvernance qui le caractérise.

Il est à signalé que dans le pacte initial de réconciliation par le Gouvernement, il a été mentionné le 10 Novembre 2020 qu’il dénonce les alliances avec tous les Arabes. Mais à la dernière minute après un soulèvement des uns et des autres, la mention Arabe est remplacée par mercenaire.

Fort de ce qui précède, le Gouvernement comme toujours dans sa politique négative cherche à diviser les Centrafricains.

Le Général ALKATIM MAHAMAT prend à témoin l’opinion nationale et internationale de la partialité du Gouvernement travers son communiqué ou il est juge et parti, et attire l’attention des garants de l’APPR/RCA sur les risques que court la communauté Arabes, le Gouvernement est tenu responsable.

J ° WV Art)

Fait à Kaga Bandoro le 20 Novembre 2020

 

 

Aucun article à afficher