RCA : le temps des chenilles »

Publié le 13 juin 2021 , 11:16
Mis à jour le: 13 juin 2021 11:16

Bangui, République centrafricaine, lundi, 14 juin 2021, 05:13:11 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Les Centrafricains en sont extrêmement friands. Elles remplacent, pour certains, la viande de bœuf. »

Marché Kokoro de Km5

 

Ces chenilles sont particulièrement riches en protéines. Ceci est appréciable dans un pays confronté à une malnutrition chronique.

On estime que 85 % de la population centrafricaine en consomme en pleine saison.

Les chenilles se trouvent sur les étals des marchés des quartiers populaires, au kilomètre 5 à Bangui. On les achète fraîches, séchées ou grillées. On les mange accompagnées de pâte d’arachide, grillées, en brochettes.

Ce sont plus d’une douzaine d’espèces comestibles qui sont ramassées au sol ou sur les feuilles par les Pygmées, ces chasseurs-cueilleurs qui ont une parfaite connaissance de la forêt.

La vente de ces chenilles à des femmes tenant commerce sur les marchés en ville est pour eux une source de revenus non négligeable et leur évite de trop s’éloigner des zones forestières qui sont, en ces temps troublés, un refuge.

Les Pygmées craignent les milices qui occupent toujours une grande partie du territoire. La forêt reste leur habitat traditionnel même si, avec les grandes sociétés exploitant le bois, la forêt recule.

 

Avec Ouest France

Aucun article à afficher