RCA : Le Président du tribunal administratif de Bangui , Dr Georges Jean Michel ANIBIE empêché de sortir du territoire national

Publié le 12 juillet 2021 , 7:30
Mis à jour le: 13 juillet 2021 12:29

 

Bangui, République centrafricaine, mardi, 13 juillet 2021, 03:04:35 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Le docteur Georges Jean Michel ANIBIE,  Président du tribunal administratif de Bangui, a été empêché la semaine dernière de quitter le territoire national. Il s’est vu refuser le droit d’embarquer dans l’avion faute d’avoir pu obtenir une autorisation de sortie du territoire délivrée par le ministère de la sécurité, a-t-on appris des sources aéroportuaires le samedi dernier.

aéroport international de Bangui Mpoko excellent
Vue de l’aéroport international de Bangui Mpoko, en République centrafricaine.

 

Même si les raisons de cette nouvelle interdiction de sortie du territoire centrafricain n’ont pas été clairement établies,  tout porte à croire que les récentes décisions du tribunal administratif de Bangui dans l’affaire Aurélien Simplice Kongbélé Zingas  contre le procureur de la République Laurent Léngandé serait à l’origine.

En effet, le 19 mai 2021, un groupe de cinq (5) parlementaires de la septième législature centrafricaine devrait se rendre dans la capitale sud-africaine pour prêter serment et participer à la quatrième session de la cinquième législature du parlement panafricain. Au-delà d’un ordre de mission signé de façon régulière par le président de l’Assemblée nationale, un député de l’opposition démocratique, par-dessus le chef de la délégation  Aurélien Simplice Zingas s’est vu refuser la sortie du territoire et ses documents de voyage confisqués sans explication par les autorités aéroportuaires.

Ainsi, le 20 mai 2021, une requête avait été déposée devant le tribunal administratif de Bangui,  et la défense de l’opposant KONGBELET Simplice Aurélien ZINGAS estime que la décision de l’interdiction de sortie du territoire prise par le ministère de l’Intérieur  est manifestement illégale dans la mesure ou il sait qu’une telle prérogative  ne relève pas de sa compétence.

Le 25 mai 2021, par ordonnance  de référé, le tribunal administratif statuant en premier ressort dans l’affaire Aurélien Simplice Zingas Kongbélé contre le procureur de la République,  ordonné la levée des mesures administratives faisant interdiction au requérant  de quitter le territoire national et la restitution de ces documents de voyage confisqués.

Malgré cette décision de la justice centrafricaine,  le ministère de la Sécurité n’avait pas voulu obtempérer, et L’honorable Aurélien Simplice Kongbélé Zingas  a été empêché  une nouvelle fois à l’aéroport de Bangui Mpoko. Selon son avocat,  l’exécution d’une décision de justice va de soi.

« L’exécution d’une décision de justice va de soi, parce que nous sommes dans un état  qui se dit démocratique et de droit. Nous sommes dans un état où la séparation de pouvoir est garantie. Et je n’en veux pour cause que le discours  du Président de la République qui invitait les magistrats à faire leur travail  dans la quiétude. Nous en avons la preuve là. Pour maintenant je pense que ce qu’il faut  c’est que le pouvoir exécutif, le pouvoir politique laisse les magistrats  faire leur travail », ajoute maître Arlette SOMBO DIBELLE.

Mais à la grande surprise de tous, c’est désormais Monsieur  Georges Jean Michel ANIBIE , Président du tribunal administratif de Bangui  qui est dans le viseur  des autorités à cause probablement de la décision qu’il a prise dans l’affaire Aurélien Zingas.

Affaire à suivre…

 

Par Anselme Mbata

Journaliste rédacteur

Tel : 70 13 39 97

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher