RCA : le poste de douane de Béloko devenu une auberge

Publié le 15 septembre 2021 , 7:58
Mis à jour le: 15 septembre 2021 7:58

 

 

Bangui, République centrafricaine, jeudi, 16 septembre 2021, 02:10:49 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Détaché au poste douanier de Béloko à la frontière avec le Cameroun, un « expert douanier russe de Wagner a mis en place un réseau de mafia de sexe avec des filles de joie qu’il a rencontré lors de son séjour dans la ville, et le bâtiment administratif de la douane de Béloko est devenu la nuit sa maison close avec des préservatifs qui traînent partout au sol.

Entrée de la douane de Béloko
Entrée de la douane de Béloko. Photo CNC

 

Le 7 mai dernier, un accord douanier a été signé entre la mission économique russe et le ministère des Finances du pays. Mais cet accord  ne cesse de provoquer des débats. En effet, selon les douaniers centrafricains « […] les soi-disant experts douaniers russes, qui travaillent pour le compte de la société Wagner en Centrafrique sont complètement hors dudit accord

ainsi, « l’expert douanier russe » affecté par la mission économique russe au poste douanier centrafricain de Béloko est sur le point de devenir non seulement un riche, mais aussi un chef de réseau de la mafia de sexe.  Selon des sources policières centrafricaines à Béloko, ce soi-disant expert douanier russe, qui n’a pas trouvé un logement en dehors du bureau  des douanes de Béloko, transforme son propre bureau à une auberge, pour ne pas dire sa maison de close.

« Chaque nuit, après le travail, l’homme s’adonne aux activités illicites. Il achète et consomme en grande quantité de l’alcool frelaté, pourtant prohibé à la consommation en RCA et interdits par Arrêté ministériel », s’indigne un agent de la douane de Béloko.

En plus de transformer son bureau à une auberge de nuit, le russe, connu sous le nom d’Antonio, a été pris en flagrant délit des ébats sexuels avec plusieurs prostituées dans son même bureau.

« Chaque nuit, il fait traîner des prostitués dans les locaux de la douane. Ils consomment des liqueurs, faisaient des ébats sexuels dans les bureaux et laissent les préservatifs utilisés au sol sans les ramasser de même que les sachets vides de vin frelaté. Le bureau de la douane est devenu une poubelle à cause de lui », ajoute un autre douanier. D’après les agents de douane de Béloko,  l’expert douanier russe refuse qu’on lui fasse de reproche, et se dit prêt à faire enregistrer leur voix pour envoyer au chef de l’État Faustin Archange Touadera.

Même au niveau de la direction générale de la douane centrafricaine à Bangui, on se dit informé de la situation, mais tente de relativiser les choses.

Rappelons que les partenaires clés du pays notamment la banque mondiale et le FMI ne voient pas d’un très bon œil cette tutelle des douanes par la société Wagner à son propre profit. Les mercenaires russes ne font en réalité que prendre le travail des douaniers centrafricains sans respecter les règles exigées par la DGDDI, et inventer de nouvelles taxes afin de se financer au détriment de l’État centrafricain.

Par Gervais Lenga

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher