RCA : Le mouvement Fini Masseka, Fini Porosso s’engage à participer activement à la vie de la nation

Publié le 15 juillet 2020 , 12:16
Mis à jour le: 15 juillet 2020 12:16
Les deux (2) leaders de cette plateforme dénommée Fini Masseka, Fini Porosso copyright CNC. Jefferson Cyrille YAPENDE.
Les deux (2) leaders de cette plateforme dénommée Fini Masseka, Fini Porosso copyright CNC. Jefferson Cyrille YAPENDE.

 

Bangui, République centrafricaine, 15 juillet 2020 (Corbeaunews-Centrafrique).Le mouvement Fini Masseka, Fini Porosso s’engage à promouvoir et à encourager les jeunes à participer effectivement à la vie de la nation centrafricaine. Cette promesse d’engagement a été faite le mardi 14 juillet par Giovanni Yanguitet Damandji, porte-parole dudit mouvement, lors d’une conférence de presse, tenue dans la salle de réunion du GSTC à Bangui.

 

Après plusieurs années des crises militaro-politiques qui ont sangloté la République Centrafricaine dans lesquelles plusieurs jeunes ont été victimes de manipulation des hommes politiques et des leaders des groupes armés, certains jeunes se sont engagés pour conscientiser ce milieu, afin de participer activement au développement du pays.

« Notre pays va mal parce que la sécurité fait défaut et que chaque jour, des destins sont fauchés, des vies sont brisées, des souffrances et humiliations sont subies par nombre de nos compatriotes, spécialement dans l’arrière-pays », a clamé Giovanni Yanguitet Damandji, porte-parole de Fini Masseka, Fini Porosso.

En ce qui concerne les élections groupées à venir, ledit mouvement compte s’engager pour une participation massive des jeunes tant dans l’enrôlement sur la liste électorale qu’à la candidature pour les législatives et promet de faire en sorte que les prochaines soient libres, transparentes et apaisées.

L’engagement dudit mouvement n’est pas de court terme et il est loin d’être une plate-forme électorale, a rappelé le porte-parole « Notre philosophie n’est ni une formulation théorique abstraite et idéologique, ni un catéchisme à réciter, ni une simple plate-forme électorale. Il ne s’agit pas d’un engagement à court terme à caractère tactique, technique, gestionnaire et électoraliste. Ce n’est pas non plus un appât politique, destiné à masquer l’horizon par les militants et les électeurs. Fini Masseka, Fini Porosso dans sa philosophie intègre également le terme lutte qui montre que les actions à mener ne seront constituées véritablement que par le combat permanent pour concrétiser des engagements et des opinions qui, sans cela, seront désincarnés », a-t-il conclu.

Cette organisation de la jeunesse à caractère politique, apparaît au moment où la République Centrafricaine s’apprête à abriter les échéances électorales groupées dont le premier tour est annoncé pour le 27 décembre prochain.

 

Par Jefferson Cyrille YAPENDE

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher