RCA : le ministre d’État Arnaud Djoubaye Abazène, nouvelle cible de Wagner dans  le gouvernement Dondra ?

Publié le 14 octobre 2021 , 3:52
Mis à jour le: 14 octobre 2021 3:52

 

Bangui, République centrafricaine, jeudi, 14 octobre 2021, 09:38:39 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Ça y’est! La roue s’arrête de tourner autour de la capitale centrafricaine.  Les mercenaires russes de la société Wagner, épinglés dans le dernier rapport  de la commission d’enquête spéciale, viennent de désigner un parfait coupable : le ministre d’État en charge de la justice, Monsieur Arnaud Djoubaye Abazène. Son tort, avoir rendu public le contenu classé confidentiel du rapport de la commission d’enquête spéciale. Pour la société de mercenariat Wagner,  tout sauf ça! Il faut corriger le tir et redorer l’image de ses mercenaires.

Arnaud Djoubaye Abazène, ministre d'État chargé de la Justice, le 1er octobre 2021 à Bangui en Centrafrique.
Arnaud Djoubaye Abazène, ministre d’État chargé de la Justice, le 1er octobre 2021 à Bangui en Centrafrique. Copyright RFI

 

C’est à travers une marche en préparation des prétendus jeunes centrafricains à Bangui que  la société Wagner tente d’écarter le ministre d’État Arnaud Djoubaye Abazène du gouvernement.

« En RCA d’aujourd’hui, contrôlée totalement par la société Wagner, il faut contrôler son geste et langage surtout quand il s’agit des mercenaires russes de la société Wagner », assure un cadre au ministère de l’Administration du territoire qui ajoute que la société Wagner injecte des milliards de francs CFA dans la communication pour soigner son image. D’après lui, les journalistes nationaux comme étrangers africains sont payés pour manipuler l’opinion africaine.

Selon les informations du CNC, un prétendu collectif des jeunes leaders s’active en ce moment pour organiser une marche dans la capitale Bangui afin de demander la démission du ministre d’État Arnaud Djoubaye Abazène, neveu de l’ancien Président de transition Michel Djotodia. Selon ses détracteurs, il avait ouvert la boîte à pandore aux forces exogènes  pour la déstabilisation de la RCA par les ennemis.

« Comment il peut rendre public un rapport dont il n’a pas lu tout le contenu ? En plus, ce n’est pas son rôle de communiquer là-dessus. Il devrait recevoir ce  rapport dans son bureau et en discuter avec  les membres du gouvernement et sa hiérarchie du contenu. Je crois qu’il est  manipulé par les ennemis  du peuple centrafricain », s’alarme un prétendu jeune leader  centrafricain.

Le 2 octobre dernier, le ministre d’État Arnaud Djoubaye Abazène avait rendu publiques les conclusions du rapport de la commission d’enquête spéciale mise en place  au mois de mai dernier. Dans ce rapport, les enquêteurs ont imputé une partie des exactions sur la population aux mercenaires russes de la société Wagner qui appuient les soldats FACA dans leur offensive contre les rebelles de la coalition des patriotes pour le changement. Mais pour la société Wagner,  le fait d’épingler ses hommes dans ce rapport fragilise leur stratégie d’extension  en Afrique.  Et donc il faut à tout prix contrecarrer et imposer un autre rapport fabriqué. C’est pourquoi, le procureur général près tribunal de grande instance de Bangui, le magistrat Éric Didier Tambo avait déclaré dans les radios que les travaux de la commission se poursuit, et que les détails seraient publiés prochainement. Une histoire de minimiser l’implication des mercenaires russes dans ces exactions.

Pour les prétendus jeunes leaders centrafricains, c’est un coup d’État à la méthode ivoirienne qui se prépare en ce moment.

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher