RCA : le FPRC défavorable à la présence de l’ex-chef d’État de transition Michel Am-Nondokro DJOTODIA à Ndélé

Publié le 16 septembre 2020 , 4:48
Mis à jour le: 16 septembre 2020 5:04
Bienvenue à Ndélé contre le mur. Par CNC
Bienvenu à Ndélé. Photo CNC.

 

Ndélé, République centrafricaine, mercredi 16 septembre 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). L’ex- chef d’État de transition, l’ex-chef rebelle Michel Am-Nondokro DJOTODIA est désormais confronté à la réalité du terrain depuis son retour au pays il y a quelques jours. Suite à l’annonce du grand rassemblement de paix qu’il entend organiser à Bria dans les prochains jours, certains groupes armés commencent à désister un à un. Après la milice Anti-Balaka, c’est le tour du FPRC d’incliner l’offre de paix proposée par Djotodia. En conséquence, sa visite à Ndélé est fortement compromise.

 

La décision a été prise à l’issue d’une réunion des généraux du FPRC organisée ce mardi 15 septembre aux environs de 14 heures au domicile de leur chef Abdoulaye Hissen, l’ex-ministre des Sports et de la Jeunesse  .  Des tracts ont été distribués et collés partout dans la ville de Ndélé, dans lesquels on peut lire :

« Djotodia, vampire, mangeur du sang », et dans un autre  tract: »Nous jeunesse de Bamingui-Bangoran en général, et Ndélé en particulier, rejetant la descente ou l’arrivée de l’exVampire Djotodia.  Médiateur mangeur du sang, va-t’en! ».

Les mots sont violents, très violents  à l’encontre de l’ex-chef rebelle, l’ex-chef de la coalition Séléka Michel Am-Nondokro DJOTODIA qui a pris brièvement le pouvoir le 22 mars après un coup d’État contre le Président François Bozizé.

Cet ancien chef rebelle, après avoir dirigé le pays entre mars 2013 et janvier 2014, avait quitté le pays pour un exil au Bénin, en Afrique de l’Ouest. Six ans plus tard, il était rentré au pays pour la première fois en janvier 2020 puis en septembre de la même année pour soutenir les politiques du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, probable candidat à sa propre succession à la présidentielle du 27 décembre 2020.

Après son retour, l’ex-chef rebelle a déclaré qu’il entend organiser un grand rassemblement de paix avec tous les importants groupes armés actifs dans le pays, y compris les différentes factions de l’ex-coalition Seleka et  la milice Anti-Balaka. Cependant, quelques jours après sa déclaration, la Coordinnation de la milice Anti-Balaka avait publié un communiqué rejetant l’offre de pays qu’il a proposé. Ce mardi, sans surprises, le FPRC annonce son opposition à sa venue à Ndélé. Un véritable camouflet pour l’ex-chef rebelle Michel Am-Nondokro DJOTODIA.

Moïse Banafio

Correspondant du CNC pour la région grand-nord

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

 

Aucun article à afficher