RCA : Le FMI salue la gestion des fonds alloués à la lutte contre la COVID-19

Publié le 20 octobre 2020 , 5:41
Mis à jour le: 20 octobre 2020 5:41
Les ministres des Finances et du Budget, Henri Marie DONDRA, Président dudit comité et celui de la Santé Publique, Dr Pierre SOMSE copyright CNC/ Jefferson Cyrille YAPENDE du 11/08/20.
Les ministres des Finances et du Budget, Henri Marie DONDRA, Président dudit comité et celui de la Santé Publique, Dr Pierre SOMSE copyright CNC/ Jefferson Cyrille YAPENDE du 11/08/20.

 

Bangui, République centrafricaine, mardi, 20 octobre 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique). Le Fonds Monétaire International (FMI), lors d’une réunion virtuelle qui a eu lieu vendredi 9 octobre 2020 sur des questions liées à l’impact de la COVID-19 en Afrique, a vivement salué les efforts déployés par le gouvernement centrafricain en termes de gestion « efficace et efficiente » des fonds alloués dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus en RCA.

 

Dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie à Coronavirus dans les pays africains, le Fonds Monétaire International a décidé d’apporter des moyens financiers à certains pays pour faire face à cette pandémie qui a décimé le monde entier.

Depuis la propagation exponentielle de la  COVID-19 en Afrique, le FMI n’a pas trainé les pas pour faire face à cette crise sanitaire, en apportant un concours financier d’envergure « pour aider les pays à préserver la vie et les moyens de subsistance des populations, en particulier les plus vulnérables », a déclaré la Directrice générale du FMI, Madame Kristalina Georgieva.

La République centrafricaine a également bénéficié de cet appui financier des institutions de Bretton Woods à l’instar de certains pays du continent africain.

Une fois les fonds ont été débloqués par le FMI et quelques organisations internationales, le Président de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadera avait mis en place à travers un décret le comité chargé du suivi de la gestion des ressources mobilisées pour la mise en œuvre du plan national de lutte contre la COVID-19.

Ce comité, piloté par le ministre des finances et du budget Henri Marie Dondra, de concert avec son collègue de la Santé publique et de la population, Pierre Somsé a œuvré pour la gestion saine des ressources mobilisées en mettant en place un « mécanisme de gouvernance remarquable », a-t-elle ajouté.

En effet, cette aide apportée par le FMI est au deçà des attentes, car les besoins du continent pour lutter efficacement contre cette pandémie sont estimés à 1200 milliards de dollars d’ici 2023. S’agissant de la RCA, « le gouvernement travaille sous pression des indicateurs macroéconomiques à éviter le pire. Les prévisions du FMI et de la Banque mondiale indiquent que les ménages pourraient connaître jusqu’à 12% de baisse de leurs revenus » et déplorent d’ores et déjà que « jusqu’à 43 millions de personnes supplémentaires pourraient tomber dans l’extrême pauvreté ».

La bonne gestion des fonds alloués par le FMI au gouvernement, a permis au Burkina-Faso, la Gambie, et la République centrafricaine de recevoir les lettres de noblesse de la part du cette grande institution bancaire en matière de mécanisme de gouvernance qui s’est avéré « efficace ».

 

 Par Cyrille Jefferson Yapendé

Journaliste rédacteur

Tel : 72 62 01 14

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher