RCA : le corps sans vie du soldat FACA assassiné à Bossangoa est arrivé à Bangui

Publié le 26 novembre 2020 , 7:59
Mis à jour le: 26 novembre 2020 8:01
les soldats de l’armée Centrafricaine le 8 janvier 2013 pour Reuters IMG_4088
Les soldats FACA le 8 janvier 2013. Photo Reuters.

 

Bangui, République centrafricaine, jeudi, 26 novembre 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique). La dépouille du sous-officier des forces armées centrafricaines (FACA), assassinée mercredi en marge de la célébration en différé de la journée mondiale de l’alimentation à Bossangoa, dans la préfecture de l’Ouham, est arrivée à Bangui sous la colère et l’incompréhension de ses collègues militaires.

 

Même si les circonstances de l’assassinat de ce sergent-chef des FACA n’ont pas été dévoilées par l’État major des forces armées centrafricaines, certains officiers à Bangui ont indiqué que le sous-officier aurait été abattu par des inconnus à trois kilomètres  de Bossangoa, sur l’axe Bossembélé – Bangui.

Au même moment, des sources locales ont indiqué que le soldat aurait été aperçu quelques minutes avant sa mort derrière une mototaxi prenant la destination du village Katanga. On  ignore les raisons exactes de cet acte criminel, mais tout porte à croire que la victime, native de la région, aurait été piégée par des inconnues qui l’ont abattu froidement avec leur arme.

Ce qui est sur, la nouvelle de son assassinat avait bouleversé les esprits lors de la célébration de la JMA en présence du chef de l’État.

Pour l’heure, le corps sans vie de ce sergent-chef est arrivé par la voie aérienne à Bangui, puis  transféré à la morgue de l’hôpital communautaire.

 

 

  1. Y. Ibrahim

Journaliste rédacteur

Tél. : 70 13 39 97

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher