RCA : le Conseil de sécurité de l’ONU prolonge le mandat de la Minusca

Publié le 12 novembre 2020 , 11:26
Mis à jour le: 12 novembre 2020 11:26
mouvement d'un véhicule de la Minusca dans la ville de Bocaranga le 29 juin 2020
mouvement d’un véhicule de la Minusca dans la ville de Bocaranga le 29 juin 2020. Photo CNC /

 

 

Bangui, République centrafricaine, vendredi, 13 novembre 2020, 05:19:52 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté jeudi une résolution visant à prolonger le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) d’une année supplémentaire, soit jusqu’au 15 novembre 2021.

 

En adoptant la Résolution 2552, le Conseil de sécurité a décidé que la MINUSCA continuerait à comprendre jusqu’à 11.650 militaires et 2.080 policiers, et a rappelé son intention d’exercer une surveillance constante sur ce nombre.

Le conseil a déclaré que l’objectif stratégique de la MINUSCA était de soutenir la mise en place de conditions politiques, sécuritaires et institutionnelles propices à une réduction durable de la présence et de la menace des groupes armés, au moyen d’une approche globale et d’une attitude proactive, solide et sans préjugés des principes de base du maintien de la paix.

Le conseil a appelé toutes les parties au conflit armé en République centrafricaine, y compris les groupes armés, à mettre fin aux violences sexuelles et sexistes, et a exhorté les autorités centrafricaines à enquêter rapidement sur toutes les allégations d’abus sexuels afin de lutter contre l’impunité des responsables. Il a également appelé à prendre des mesures concrètes, ciblées et clairement définies dans le temps afin de mettre en œuvre le communiqué conjoint des Nations unies et du gouvernement centrafricain sur la prévention et la résolution des violences sexuelles dans les conflits, de garantir que les responsables de ce genre de crimes soient exclus du secteur de la sécurité et poursuivis en justice, et de faciliter l’accès immédiat de toutes les victimes de violences sexuelles aux services disponibles.

La MINUSCA a été créée le 10 avril 2014 en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations unies afin de protéger les civils centrafricains. Le Centrafrique est depuis 2012 en proie à une guerre civile liée à des causes à la fois ethniques et religieuses. Le gouvernement centrafricain, qui ne contrôle qu’un cinquième du pays, souhaite que la MINUSCA assume davantage de responsabilités en matière de sécurité.

 

Avec Xinhua

Aucun article à afficher