RCA : le chef rebelle Abdoulaye Hissen, arrivé à Ndélé, appelle ses généraux à coopérer avec Touadera

Publié le 17 mars 2021 , 8:01
Mis à jour le: 17 mars 2021 8:01
le chef rebelle Abdoulaye Hissen
Le chef rebelle Abdoulaye Hissen au sein de l’hôtel Ledger Plazza Bangui, le 2 décembre 2020. Photo CNC / Gisèle MOLOMA

 

Ndélé, République centrafricaine, mercredi, 17 mars 2021, 13:58:03 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Sanctionnés par le conseil de sécurité des nations unies, et transportées dans un avion  des Nations unies, le chef rebelle Abdoulaye Hissen, Président du CNDS (Comité national de défense et de sécurité ), et chef militaire du FPRC sont arrivés à Ndélé  mardi. Il rencontre ses généraux, et les appelle à « soutenir sans relâche le régime du Président Faustin Archange TOUADERA ». Ce qui crée une nouvelle tension au sein du groupe.

 

Arrivé à Ndélé, chef-lieu de la préfecture de Bamingui-Bangoran,  avec une délégation du DDRR (Désarmement, démobilisation, réinsertion et  rapatriement), le chef rebelle Abdoulaye Hissen a organisé aussitôt une réunion avec l’ensemble de ses généraux pour leur donner des directives.

« Je souhaite que désormais, vous vous rangiez derrière le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA. C’est lui le garant de sécurité, c’est lui qui a l’obligation d’assurer la sécurité de tous les Centrafricains. Si quelqu’un s’oppose à cette décision, donc il s’oppose à moi », a déclaré le chef rebelle Abdoulaye Hissen Ramadan à ses généraux, avant d’ajouter que : « Dorénavant, si je veux me déplacer dans mon village, ça sera les éléments de l’armée nationale qui assureront ma sécurité ».

Cette nouvelle décision, qui ne rassure guère tout ses éléments, crée déjà une nouvelle tension au sein de son groupe, la CNDS et le Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC).

« Je ne suis pas de même avis avec Abdoulaye Hissen, mais à cause de ma famille qui vit ici, je ne peux rien faire, sinon je quitte la ville comme mes amis, à l’instar de Haroun Gaye et consort », lâche un officier du FPRC de l’aile Nourredine Adam.

Notons que le chef rebelle Abdoulaye Hissen fut un opposant militaire farouche du régime du Président Faustin Archange TOUADERA. Mais après la tenue du forum de réconciliation des peuples du Nord organisé par le chef de l’État à Bangui, l’homme a pu succomber à la tentation du régime.  Avec une promesse de devenir ministre du DDRR après l’investiture du chef de l’État, Abdoulaye Hissen multiplie des gestes favorables au régime.

 

Par Moïse Banafio

Journaliste rédacteur, et correspondant du CNC à Bria

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp :+1438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher