RCA : l’Assemblée nationale adresse une lettre de félicitation, d’encouragement  et de remerciement aux mercenaires russes de la société Wagner  

Publié le 15 octobre 2021 , 7:49
Mis à jour le: 15 octobre 2021 7:49

 

Bangui, République centrafricaine, samedi, 16 octobre 2021, 02:24:29 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Dans une lettre de félicitation, d’encouragement  et de remerciement adressée aux « communautés des officiers russes en Centrafrique  », le parlement centrafricain tient à remercier tous les mercenaires de la société Wagner pour leur bravoure ainsi que son encouragement soutenu pour la poursuite de leur « noble » mission en Centrafrique.

Le président du parlement centrafricain Sarandji qui remet la lettre de félicitations et d'encouragement au représentant des forces russes en Centrafrique
Le président du parlement centrafricain Sarandji qui remet la lettre de félicitations et d’encouragement au représentant des forces russes en Centrafrique. CopyrightCNC

 

Suite aux conclusions de la commission d’enquête spéciale mise en place suite aux nombreux rapports documentant des exactions commises par les rebelles, l’armée et les mercenaires russes de la société Wagner, ces derniers se disent surpris et étonnés de voir que lors de la présentation dudit rapport par  le ministre d’État en charge de la justice, Monsieur Abazène impute en partie la responsabilité de ces crimes sur les mercenaires de Wagner. Ceci est inadmissible et impardonnable, disait Monsieur Alexandre Ivanov, chef de la « communauté des officiers russes en Centrafrique ».

Ainsi, depuis une semaine, on assiste à  des scènes de mécontentement des hommes de Wagner sur le terrain. Ils propagent des rumeurs dans la capitale selon laquelle la ville de Bangui serait attaquée par les rebelles. Ils menacent de se retirer de certaines villes de province au profit des rebelles. Ils mettent la pression sur le chef de l’État centrafricain de limoger son ministre d’État chargé de la justice. En un mot, ils multiplient de tapage pour montrer au chef de l’État qu’ils sont vraiment mécontents de ce rapport qui pourrait bien freiner leur extension en Afrique centrale ou de l’ouest.

Entre temps, à l’assemblée nationale, les députés, inquiets de leur pain quotidien, tentent de les supplier.

« On est à moins d’un an de la septième législature. Si les russes quittent, les rebelles vont aussitôt prendre le pouvoir, et nous perdons tout », assure un député indépendant.

Photo de famille des députés avec le représentant des forces russes en Centrafrique
Photo de famille des députés avec le représentant des forces russes en Centrafrique. CopyrightCNC

 

À la grande surprise de tous, ce vendredi 15 octobre, sur l’initiative du Président de l’assemblée nationale Simplice Mathieu Sarandji, une lettre officielle a été remise à Monsieur Alexandre Ivanov, chef de la « communauté des officiers russes en Centrafrique » pour les féliciter, les encourager et les remercier de leur bravoure.

Simplice Mathieu Sarandji : «  Dans la lutte que mène depuis quelques années notre peuple, à travers nos forces armées Centrafricaines (FACA) et forces de Défense et de Sécurité (FDS), contre les terroristes véritables ennemis de la paix, les Interventions du Contingent Russe aux côté de nos Forces ont été d’une grande efficacité dans la reconquête de la plupart des zones occupées par ces terroristes.

Au nom de tous les élus de la Nation Centrafricaine et en mon nom personnel, Je vous adresse nos sincères félicitations pour votre bravoure ainsi que nos encouragements soutenus pour la poursuite de votre noble mission dont les résultats sont reconnus par le peuple que nous avons l’honneur de représenter à l’Assemblée Nationale.

Veuillez accepter. Mesdames, Messieurs, l’assurance de ma considération distinguée.

Rappelons que Monsieur Alexandre Ivanov affirme être à la tête de l’organisation appelée « communauté des officiers russes » et revendique représenter les « instructeurs » russes présents en République centrafricaine.

Sur son compte Twitter, actif depuis le mois de mars 2021 seulement, la Communauté des officiers pour la Sécurité internationale (COSI) affirmait le 26 mars agir « ouvertement, en vertu d’un contrat officiel conclu dans le cadre de la coopération entre la Russie et la RCA ».

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel/ WhatsApp : +236 75 72 18 21

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher