RCA :vaste opération de pillage de l’ambassade de la Libye à Bangui, Sani Yalo à la manœuvre

Publié le 27 juillet 2020 , 6:59
Mis à jour le: 27 juillet 2020 7:09

 

Bangui, République centrafricaine, 27 juillet 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Depuis plusieurs mois, l’ambassade de la Libye à Bangui est la cible d’une vaste  opération de pillage coorganisée par le sulfureux patron du BARC (bureau d’affrètement routier), Monsieur Sani Yalo, en complicité avec le chargé d’affaires de la Libye et de quelques complices camerounais et centrafricains. Les dégâts sont énormes. Enquête spéciale du CNC.

 

C’est une vaste opération des brigands digne d’un film de la mafia mexicaine qui s’est produite en pleine capitale centrafricaine. Monsieur Sani Yalo, soupçonné d’être le cerveau de la tentative du  coup d’État contre le Président équato-guinéen Obiang Nguema en 2017, est aujourd’hui l’un des principaux auteurs du pillage de l’ambassade de la Libye en Centrafrique.

En effet, depuis plusieurs semaines, Monsieur Yalo, en complicité avec le chargé d’affaires de l’ambassade de la Libye   monsieur Hissen Badèr, ont organisé, avec l’appui d’un sujet camerounais, une opération visant à casser trois coffres-forts encastrés dans le mur du bâtiment de l’ambassade, dont le diplomate libyen n’avait pas la clé, faut de non passation de service lors de sa prise de fonction il y’ a six ans. C’est ce qui a été fait, mais Sani Yalo et son complice n’ont trouvé que des armes et des minutions du service de sécurité de l’Ambassade caché dans l’un des trois coffres-forts. . Comme un bon mafieux, Sani Yalo confisque ces armes et minutions, prétextant qu’il va les remettre au chef de l’État Faustin Archange TOUADERA. Et ce n’est pas tout.  Les deux complices, qui croyaient qu’ils allaient trouver de l’argent dans les trois  coffres-forts, décident maintenant de vider l’ambassade de ses équipements. Ainsi s’organise une vaste opération de pillage. Depuis plusieurs semaines, on assiste aux navettes des camions remplis des équipements qui avaient été entreposés  à l’intérieur de l’ambassade dans 2 conteneurs et 4 entrepôts.

Selon nos investigations, les équipements emportés par cette bande des mafieux sont destinés à la construction du nouveau bâtiment de l’ambassade de la Libye sur l’avenue des martyrs. Incroyable que cela puisse paraître, même les climatiseurs et les 3 caméras qui étaient dans l’entrepôt ont été emportés par les assaillants.

En dehors des quatre entrepôts et deux conteneurs vidés. Le chargé d’affaires et son complice Sani Yalo ont déjà vendu 4 véhicules officiels de l’ambassade sans autorisations du gouvernement libyen.

Profitant de l’occasion, le sulfureux Sani Yalo avait récupéré le groupe électrogène de l’ambassade en prétextant que c’est le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA qui l’aurait demandé pour alimenter sa villa de Damara.

Et ça continue. La Mercedes officielle de l’ambassadeur est en cours de vente aux sujets libanais.

Interrogé par CNC, l’un des conseillers de l’ambassade de la Libye interdits de séjour à Bangui explique que le chargé d’affaires, qui assure l’intérim de l’ambassadeur depuis plus de six ans, est déjà limogé par le gouvernement officiel de son pays. C’est probablement pour cette raison qu’il est en train de jouer au criminel en pleine capitale centrafricaine.

Dossier à suivre.

 

Gisèle Moloma

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher