RCA : L’ALCOOL, CE DOUX POISON

Publié le 22 février 2021 , 11:47
Mis à jour le: 22 février 2021 11:47
Bar récréation au marché Gobongo
Bar récréation au marché Gobongo, dans le 4e arrondissement de Bangui, le 19 mars 2019. Photo CNC/ Michael Kossi

 

Bangui, République centrafricaine, mardi, 23 février  2020, 05:37:59 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Une population jeune et en pleine croissance, un pouvoir d’achat en hausse – le continent africain est un « eldorado » pour les entreprises du secteur de l’alcool, qui ne reculent devant rien afin d’assurer la visibilité de leur marque. La bière est devenue l’un des premiers secteurs de dépense du ménage africain.

 

 

Les brasseries, entreprises bénéficiant d’un marché privilégié

En République centrafricaine, l’unique brasserie, MOCAF (Motte Cordonnier Afrique), dispose de 5 bières différentes ; la Castel, la « 33 » export, la Doppel Munich, la Pelforth et la MOCAF. Chaque année, la brasserie s’effondre davantage suite aux crises qui secouent le pays, et le prix des bières augmente. Les grossistes et revendeurs ne voient pas cette hausse d’un tres d’un bon œil… mais la consommation  ne cesse d’augmenter.

 

Les campagnes de publicité, à la conquête de la population

Des slogans visibles partout, de manière à imprégner les esprits : telle est la stratégie employée et développée par les entreprises de spiritueux, en Afrique.  L’Afrique constitue le continent où la consommation en bière et alcool fort connaît la plus forte croissance. Ces entreprise aux stratégies marketing abreuvent la population de publicité et de slogans accrocheurs, afin de conquérir un public dont le pouvoir d’achat est en hausse dans les centres urbains.

 

La jeunesse centrafricaine : risques et sensibilisation

L’abus d’alcool, notamment chez les jeunes, dégrade l’état de santé tant sur le plan physique que psychologique. Sa consommation excessive accentue le risque de maladies (cirrhose, cancers, maladies cardiovasculaires, MST…) et de mort prématurée. L’ONG FRACARITA, il y a quelques années, avait mis en place des journées de sensibilisation et de formation auprès de la jeunesse. Les moins de 35 ans représentent en RCA environ 75% de la population du pays et il est important de les sensibiliser aux risques encourus en consommant ces boissons en grande quantité.

 

Derrière le plaisir se cache le danger.

L’abus d’alcool, notamment chez les jeunes, modifie la perception de l’être vis-à-vis de son environnement et modifie son comportement vis-à-vis de ses pairs. En clair, abuser de boissons alcoolisées et s’enivrer peut mettre en danger le consommateur et son entourage. La plupart des accidents de la route sont en partie la cause de la consommation d’alcool et les conséquences vont de la blessure légère à la mort violente. Ce fléau tant à s’accroître en ville jusqu’à devenir presque coutume et cela ne doit pas continuer. Un ministère pourrait se charger d’une sensibilisation pour la population et la police commencer des contrôles des usagers de la route pour le bien de tous.

 

Par Julien Ekomo

Contributeur spécial du CNC

Alain Nzilo

Tel / WhatsApp  +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher