RCA : la relation FACA – EUTM repart de plus belle !

Publié le 18 septembre 2020 , 4:02
Mis à jour le: 18 septembre 2020 4:02
drapeaux de l'union européenne et de la RCA à Bouar par CNC
Photo prise à Bouar, dans la préfecture de la Nana-Mambéré par Cyrille Jefferson Yapendé . Copyright2020CNC

 

Bangui, République centrafricaine, vendredi 18 septembre 2020  ( Corbeaunews-Centrafrique ). Si le pays de Boganda, vit une situation sécuritaire instable depuis 2013, la montée en puissance des FACA se confirme grâce à la formation de l’EUTM.

Au cours de ces années de présence en RCA, l’EUFOR-RCA puis l’EUTM-RCA est toujours à pied d’œuvre pour reconstruire l’armée nationale. Un temps suspendues à cause de la maladie à coronavirus, les formations dispensées par la mission multidimensionnelle européenne reprennent peu à peu. Cette reprise se conjugue avec la diversification des formations de l’EUTM.

Dans le cadre du Plan National de Défense, les FACA connaissent une montée en puissance remarquable. Comme prévu dans la loi de programmation militaire 2019-2023, 1000 nouveaux militaires rejoindront les rangs des forces armées rien que pour l’année en cours. A terme, ce sont plus de 9800 nouveaux jeunes qui auront été recrutés sur une période de 5 ans et tous ces valeureux soldats auront été formés par l’EUTM qui leur dispense la formation initiale, celle des 4 premiers mois.

Ce recrutement massif va de pair avec les progrès exceptionnels réalisés par les FACA au cours de ces dernières années. Les FACA ne battent pas à la retraite face aux rebelles. Déployés à terme dans tout le pays ils feront partout régner la sécurité comme dans la ville de Grimari. Les habitants de ladite ville vivent librement depuis la reprise du contrôle de la ville par les FACA en juillet.

Si les FACA en sont là aujourd’hui, c’est avant tout grâce à leur courage et leur détermination face aux ennemis de la paix et l’EUTM est là pour les soutenir dans leurs difficiles missions.

La présence de l’EUTM en RCA depuis 2016, sur demande du gouvernement centrafricain, est la preuve d’un partenariat solide entre les deux parties. En témoigne le prolongement du mandat de la mission européenne qui va poursuivre ses activités de formation au moins jusqu’à septembre 2022.

Par ce renouvellement, la mission entend répondre aux besoins actuels et futurs des FACA qui tendent à augmenter. D’ailleurs, c’est dans cette optique que l’EUTM change de quartier en passant, ainsi, du camp d’UCATEX à celui de M’POKO.

Avec ce nouvel espace, les militaires seront dans de meilleures conditions pour poursuivre des formations déjà assez diversifiées. Elles concernent aussi bien le domaine technique qu’informatique en passant par des stages de secourisme de combat ou encore de topographie, entre autres.

En plus de la formation des cadres et des officiers, vouée à se poursuivre, l’ouverture d’une école de sous-officiers à Bouar devrait permettre à nos nouvelles recrues d’être opérationnelles dans les meilleurs délais.

A l’heure actuelle, bien qu’il n’y ait pas de chiffres officiels, ce sont pas moins de 5 bataillons qui ont été formés par l’EUTM sans évoquer les milliers de FACA passées par la mission européenne.

Enfin, avec ces nouvelles recrues, la reconduite du mandat de l’EUTM et l’augmentation de ses effectifs grâce aux efforts conjugués de la France, du Portugal et d’autres pays européens, la RCA peut penser à l’avenir avec optimisme. Car, après les crises que nous avons connues, il serait temps que notre pays retrouve la paix et la stabilité.

Il ne fait aucune ombre de doute que la reconduction du mandat de l’EUTM et le recrutement des FACA sont des signes de retour de la paix et de la stabilité.

 

Adama Rose Bria

 

Alain Nzilo.
Directeur de Publication
Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher