RCA : La jeunesse peul centrafricaine lance un appels préssant pour la cessation imediate des hostilités et au règlement de ces conflits

Publié le 7 juillet 2020 , 1:15
Mis à jour le: 7 juillet 2020 1:15
arrivée du chef rebelle Ali Darassa à Ngakobo le 21 août 2019 avec ses nombreux gardes du corps par bertrand yékoua du cnc
arrivée du chef rebelle Ali Darassa à Ngakobo le 21 août 2019. Crédit photo : Bertrand Yékoua / Corbeaunews.

 

                                 Communiqué de presse de la jeunesse peule Centrafricaine

 

La jeunesse peul centrafricaine par la voix de son président ABOUBAKAR Bİ ZAFAROU    lance un appels  préssant  pour la cessation imediate des hostilités et au réglement de ces conflits qui ont de nature a exploiter la souffrance des vulnerables peuls centrafricains que certains personnes enrhumé dans differents parties politiques comme veulent en récuperer pour leurs faire une place dans les opinions publiques en vu d’explorer l’avenir incertaine de notre communauté comme Mr  Dahirou ZARNO qui n’a aucune famille en Centrafrique d’origine camerounaise, étudiant en Turquie qui est totalement déconnecté du terrain centrafricain et qui n’a  aucune qualité de representer  la jeunesse peule Centrafricaine  en  parlant  en son nom car il est répresentant d’un parti politique  pour les élections d’avenir malgré une faible representation de la communauté Centrafricaine  en  Turquie  .

La jeunesse peule inspire à la paix et demande au gouvernement et  aux groupes armés de respecté à la lettre les accords signés au Soudan pour  débarasser  la population Centrafricaine aux souffrances quotidiennes  qu’elle entraine de faire face. Dans ces contexes des situations sécuritaires  tendues  entre le gouvernement et les groupe armées n’est pas une solution pour evincer nos parents qui sont taxés par certaines comme des complices et d’autres comme des indécies.

Dans les groupes armée qu’il y’a certainement beaucoup de nos jeunes qui sont analphabetes, baucoups d’entre eux été aussi sans  une activité génératrice de revenue, certaines ont été forcé a l’exil en perdant tout leurs bétails  et d’autres ont été  entré volontairement dans les groupes armés pour défendre leurs parents pérsecutés ,  leurs soeurs   eventrées par les anti-Balakas et  dont l’élévage est la seule activité initiée a cette jeunesse peuls  car les gouvernemnts précédants n’ont pas pu mesurer les risques que  cela peuvent  constituer pour l’avenir de la République Centrafricaine.   İl est inadmissible de considére toute une communauté comme des énnemis de la nation,  les peuls ne sont énnemis des personnes comme l’a clairement affirmé le président Macron. ces derniers temps il y’a  eu des attaques attribuées aux élements des 3R  et des soupçons des tuerries des masses des éleveurs peuls Centrafricains attribuées aussi  aux forces armés Centrafricaines,  la jeunesse peule demande aux autorités compétentes de procéders aux enquettes pour faire toute  la lumiére pour ces malheueux evenemts.

La jeunesse peule constate aussi avec beaucoup  d’étonnement les amalgames conduisants a des arrestations des jeunes et d’autres sujets peuls sous des soupçons d’être en connivence avec les 3R et l’UPC cette pratique est dangereuse qui peut donner raisons aux discours de certains prétendants protecteurs de la communaut, des éleveurs peuls ionnocents qui n’aspirent  qu’a la paix et à l’exercice de leurs activté d’elevage dans la sérinité. La jeunesse peule Centrafricaine demande aux gouvernements de faciliter la libération des peuls arretés. Et d’attirer l’attention de force de l’ordre aux arrestations non fondées. Et cette meme jeunesse demande aux gouvernements et aux 3R de dialoguer a fin de d’apaiser la tension .

 

                                                                                                          ABOUBAKAR Bİ ZAFAROU   

                                                                                       Répresentant de la jeunsse peul Centrafricaine (JPC)

            Bangui,le 06 juillet 2020

 

 

Aucun article à afficher