RCA : la bataille de Birao fait rage, le FPRC progresse lentement.

Publié le 22 janvier 2020 , 9:47
Mis à jour le: 22 janvier 2020 9:47
Des combattants rebelles de l'ex-coalition Seleka. CopyrightDR.
Des combattants rebelles de l’ex-coalition Seleka. CopyrightDR.

 

 

Birao (République centrafricaine) – Au fur et à mesure que les combattants rebelles du FPRC s’approchent dangereusement de la ville de Birao, les combats deviennent de plus en plus violents. Ce mercredi 22 janvier, dans la soirée, les combats se concentrent désormais à 5 kilomètres de Birao, et la ville se vide complètement de ses habitants.

 

Depuis 48 heures, les affrontements entre les combattants rebelles du FPRC et les miliciens du MLCJ s’intensifient autour de la ville de Birao, et le bilan provisoire fait état d’une vingtaine des combattants rebelles tués.

Sur l’axe Birao-Ndélé, ce mardi 21 janvier, de violents affrontements ont eu lieu dans la commune de BORO, située à une dizaine des kilomètres de Birao. Un véhicule humanitaire braqué par les miliciens du MLCJ pour le transport de leurs troupes sur le terrain a également été calciné. Une dizaine des morts signalés dans les deux camps, dont le colonel Yaya, un cousin du patron du CNDS Abdoulaye Hissen.

Sur l’axe Amdafock, les combats s’intensifient à seulement 5 kilomètres de Birao.

Cependant, à Ndélé, la progression des rebelles du FPRC sur le terrain fait réagir plus d’un. Des tirs de joie ont été entendus aux environs de 18 heures dans la ville.

Au même moment, d’autres combattants du FPRC lourdement armés, venus de la ville de Kaga-Bandoro sur des motos, ont quitté Ndélé, ce mercredi soir,  sous le commandement du général Saleh,  à destination de Birao où les combats se concentrent depuis 24 heures.

À Bangui, le gouvernement, incapable de réagir militairement,  publie un communiqué demandant aux belligérants de cesser immédiatement leurs affrontements et se conformer aux dispositions de l’accord de paix et de réconciliation dont ils sont tous les deux signataires.

 

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher