RCA : insécurité en période électorale, des candidats aux législatives agressés, des véhicules emportés

Publié le 15 décembre 2020 , 4:29
Mis à jour le: 15 décembre 2020 4:29
carnavale du candidat aux législative marie henri dondra au centre-ville de bangui le 14 décembre 2020 par anselme mbata
La carnavale du candidat aux législatives dans la première circonscription de Bangui, Henri Marie Dondra, au centre-ville de Bangui, le 14 décembre 2020. Photo CNC

 

 

Bangui, République centrafricaine, mardi, 15 décembre 2020, 10:06:03 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Alors que la campagne électorale se poursuit à Bangui et dans d’autres villes de province, à Kaga-Bandoro, dans la préfecture de la Nana-Gribizi, la campagne électorale d’un candidat proche du parti au pouvoir est mise à mal. Son véhicule 4×4 a été emporté par des éléments lourdement armés identifiés comme des combattants du MPC de Mahamat Alkhatim. Au même moment, à Markounda, dans la préfecture de l’Ouham, les deux pick-up de la candidate Epaye  ont également été emportés par des rebelles, tandis qu’à Bangassou, un candidat et son fils ont été poignardés. Mais où est la Minusca avec son plan de sécurisation de la campagne électorale ?

 

Lundi, 14 décembre 2020, à Kaga-Bandoro, dans la préfecture de la Nana-Gribizi, le véhicule 4×4 Land-Cruiser  du candidat Éric Gallo a été emporté par des hommes lourdement armés identifiés comme des combattants rebelles du mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC) de Mahamat Alkhatim.

Selon les témoins, le véhicule, de marque Toyota Land-Cruiser, de couleur verte foncée, a été emporté vers 11 heures du matin au moment où il battait campagne au quartier AYA à l’entrée de la ville. Les assaillants étaient au nombre de trois quand ils ont braqué leur arme sur le conducteur et emportait le véhicule de Monsieur Éric Gallo, candidat numéro 1. Au même moment, à Mbrés, non loin de Kaga-Bandoro, le candidat du MCU a également pris en otage et séquestré par des hommes armés non identifiés. Et ce n’est pas tout. Vers Bangassou, dans la préfecture de Mbomou, au sud-est de la RCA, un candidat aux législatives a été poignardé avec son fils dans leur véhicule ce lundi 14 décembre 2020. L’acte criminel avait eu lieu à 60 kilomètres de la ville, et les deux victimes sont actuellement admises à l’hôpital préfectoral de Bangassou, selon les témoins.

Pendant ce temps, à Markounda, dans la préfecture de l’Ouham, c’est le convoi  de madame Epaye qui était visé par un groupe des malfaiteurs qui l’avait braqué.  Deux pick-up et tout le matériel électoral ainsi que de l’argent ont été emportés. La candidate n’a toujours pas fait de signes de vie à ses proches.

Selon les observateurs, les candidats ont pris de risque grave pour sillonner leurs circonscriptions électorales dans les villes de province alors que la situation sécuritaire a été largement sous-estimée  par la communauté internationale, en particulier la Minusca  qui soutient ces élections.

Affaire à suivre.

 

Par Anselme Mbata

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher