RCA : indignation au sein du parti  KNK suite à la déclaration de Dominique Yandocka , Président du parti ITA

Publié le 7 octobre 2020 , 9:12
Mis à jour le: 7 octobre 2020 9:12
L'ex-Président de la République François Bozizé lors de sa première conférence de presse le 27 janvier 2020 depuis son retour d'exil. Crédit photo : Jefferson Cyrille Yapendé / CNC.
L’ex-Président de la République François Bozizé lors de sa première conférence de presse le 27 janvier 2020 depuis son retour d’exil. Crédit photo : Jefferson Cyrille Yapendé / CNC.

 

Bangui, République centrafricaine, mercredi, 7 octobre 2020, 15:01:21 ( Corbeaunews-Centrafrique ). « Tout le monde sait au sein de la COD2020 (coalition de l’opposition démocratique 2020, NDLR ) que la candidature de Bozizé posera problème, mais les gens n’ont pas la volonté de lui dire la vérité », a déclaré monsieur Dominique Yandocka, Président du parti ITA. Quelques heures plus tard, la réaction du KNK ne fait pas attendre, et son porte-parole  qualifie cela comme un manque d’expérience politique, tandis que  certains fervents partisans de l’ex-Président François Bozizé accusent Dominique Yandocka de jouer le jeu de « l’impopulaire Faustin Archange TOUADERA ».

 

C’est un véritable pavé dans la mare. La déclaration radiophonique du Président du parti ITA (initiative pour une transformation par l’action ) sur la problématique de la candidature à la présidentielle du 27 décembre 2020 de l’ex-chef de l’État François Bozizé fait réagir plus d’un, particulièrement au sein du parti KNK, créé par le général d’armée François Bozizé.

En effet, tout est parti d’une simple proposition faite à la coalition de l’opposition démocratique (COD2020) par le leader du parti ITA. D’après lui, l’opposition démocratique doit s’unir autour d’un seul candidat face à la machine de tricherie du candidat du régime en place, en l’occurrence le Président Faustin Archange TOUADERA.

« Tout le monde veut déposer sa candidature. Or, face au danger  qui guette notre pays, face à cette parodie  d’élection qui est en préparation, nous devons nous unir  et soutenir  une personne issue de l’opposition », a déclaré le leader du parti ITA sur la RNL. Et ce n’est pas tout. L’homme ajoute que cette stratégie de l’opposition donne une carte blanc face au candidat du pouvoir.

D’après lui, « Tout le monde sait au sein de la COD2020 que la candidature de Bozizé posera problème, mais les gens n’ont pas la volonté de lui dire la vérité » . Une déclaration d’inexpérience politique, selon le porte-parole du KNK qui indique qu’il est inadmissible d’évoquer une probable mise à l’écart  de François Bozizé dans cette course  dès lors que la Cour Constitutionnelle ne s’est pas encore prononcée.

« On a été surpris par cette déclaration, qui n’est pas méchante,  c’est dû à une sorte de manque d’expérience, mais c’est dû  aussi à un certain patriotisme », a déclaré le porte-parole du KNK.

Or, du côté des partisans de François Bozizé, Monsieur Dominique Yandocka, qu’il qualifie d’être un ancien receveur de bus qui a quitté le pays grâce au braquage de la société MOCAF en 1996, n’a aucune expérience politique pour donner de leçons de stratégie électorale à ses ainés.

‘Au sein du parti ITA, Monsieur Dominique Yandocka est seul. Il n’a pas des militants, il profite des autres partis politiques pour exister »,  a réagit Brice Féimonazoui.

Rappelons que Monsieur Dominique Yandocka avait créé son parti ITA suite à sa démission du parti MLPC de Martin Ziguélé.

 

Par Anselme Mbata

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher