RCA : hôtel Ledger, le bras de fer entre les employés et la direction se durcit, et les policiers sont intervenus

Publié le 26 novembre 2020 , 5:30
Mis à jour le: 26 novembre 2020 5:45
des grévistes de l'hôtel Ledger à l'extérieur le 26 novembre 2020
Des grévistes devant l’hôtel Ledger Plazza Bangui, le jeudi 26 novembre 2020.

 

Bangui, République centrafricaine, jeudi, 26 novembre 2020, 10:35:54 ( Corbeaunews-Centrafrique ). La mobilisation des salariés de l’hôtel Ledger Plazza de Bangui ne faiblit pas. Le bras de fer avec la direction se durcit avec comme priorité le départ non seulement de leur directeur, le tunisien Rimeh  Ben Salem ,accusé de gestion approximative  et d’incompétence, mais également de l’expulsion du Directeur général sortant de la société LAICO-Centrafrique, le libyen  Zied Khalifa Zarzour   qui vient par ailleurs de recevoir sa note  de cessation de fonctions d’administrateur remise par  maître  Albert  PANDA GBIANIMBI, Avocat  à  la  Cour. Mais les deux camps semblent maintenir leur position, et le bras de fer se poursuit  avec comme toile de fond la corruption à grande échelle des autorités nationale.

 

Après l’expulsion illégale de Monsieur Amer Abdessalam Jouida, nouveau Directeur général de la société LAICO-Centrafrique, nommée par une décision du conseil d’administration de LIBYAN AFRICAN INVESTMENT COMPANY en remplacement de monsieur Zied Khalifa Zarzour, la société LAICO- RCA et l’hôtel Plazza traverse un moment difficile de son histoire en RCA.

Après leur assemblée générale qui avait eu lieu à la bourse du travail, les employés durcissent le ton, et décident de manifester publiquement leur mécontentement en cessant collectivement le travail ce jeudi 26 novembre. Du jamais vu.

Ainsi, après une tentative d’intimidation, les employés sont sortis tous de l’hôtel, et le DG sortant faisait appel aux forces de l’ordre qui ont pu escorter et accompagner le Directeur pour le ramener dans une chambre dans son hôtel.

Pour ‘heure, la tension est extrêmement vive, et l’hôtel est totalement bouclé par des policiers et gendarmes.

Notons que le PDG sortant de la société LAICO, Monsieur Zied Khalifa Zarzour, limogé de son poste par le conseil d’administration, n’a pas voulu céder son poste à son successeur, Monsieur Amer Abdessalam Jouida  ,  expulsé la semaine dernière du territoire national pour des raisons encore non connues.

Cependant, des sources indépendantes  ont indiqué à CNC que la ministre des Affaires étrangères, madame Sylvie Baïpo-TEMON, qui avait chassé de son bureau les employés de l’hôtel Ledger, aurait reçu une somme de 30 millions de francs CFA de la part de Monsieur Zied Khalifa Zarzour, PDG sortant de la société LAICO-Centrafrique. En plus de cela, ce dernier aurait remis également de l’argent à plusieurs personnalités du pays, y compris le chef de l’État et son Premier ministre.

Affaire à suivre.

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste politique

Alain Nzilo

Directeur de publication

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

  

Aucun article à afficher