RCA : grave incident entre les FACA et les policiers au quartier Combattant, un militaire interpellé

Publié le 16 juillet 2020 , 4:05
Mis à jour le: 16 juillet 2020 4:05
intervention des éléments de la gendarmerie au quartier Nguinda le lundi 20 avril 2020 à 09h
intervention des éléments de la gendarmerie au quartier Nguinda le lundi 20 avril 2020 à 09h Photo CNC / Anselme Mbata

 

Bangui, 16 juillet 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Le suspect, un militaire du sixième bataillon d’infanterie territorial, a été interpellé par les gendarmes et placé en garde à vue à la section de recherche et d’investigation (SRI)à Bangui.

 

Ce jeudi matin, vers 6 heures, des policiers de la compagnie de circulation routière (CCR) en poste à Combattant ont interpellé un jeune de mototaxi, à qui ils ont confisqué la moto et transféré au commissariat du huitième arrondissement. Informé de la nouvelle, son grand frère, un soldat FACA issu de la dernière promotion, s’est rendu sur le lieu. Une altercation verbale s’éclate, et les policiers ont fait appel à leur collègue d’intervention rapide qui est arrivée sur place, mais le FACA n’a pas voulu lâcher le morceau. Ainsi, les policiers ont fait recours aux gendarmes qui sont venus interpeller le militaire vers 7h20. Alors que les gendarmes venaient de quitter le lieu de l’incident avec le militaire interpellé, 30 minutes plus tard, deux pick-up du sixième bataillon d’infanterie territorial (BIT 6), à bord,  un capitaine de l’armée nationale  et une dizaine de ses hommes lourdement armés, sont arrivés à leur tour sur place. Sans chercher à savoir d’avantages, sur l’ordre du capitaine, ils ont commencé à agresser les policiers qui sont en poste au niveau de l’ONM avant de progresser à l’entrée de l’ancien marché combattant, sur l’avenue des martyrs. Grâce au concours des populations locales, le calme est revenu, et les militaires sont repartis.

Au total, 4 policiers sont blessés, dont un dans un état critique et hospitalisé à l’hôpital communautaire de Bangui.

Pour l’heure, la tension est encore vive entre les soldats FACA et les policiers, appuyés par les gendarmes.

 

Anselme Mbata

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher