RCA : Esther Ndomendé, 17 ans, va-t-elle être mariée de force au général rebelle Damboucha ?

Publié le 3 novembre 2020 , 6:24
Mis à jour le: 3 novembre 2020 6:24
Le général du FPRC Hissen Damboucha à Bria
Le général du FPRC Hissen Damboucha à Bria

 

Bria, République centrafricaine, mardi, 3 novembre 2020, 12:02:57 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Âgée de 17 ans, la jeune Esther Ndomendé a failli être présentée à la mairie de Bria la semaine dernière pour célébrer un mariage avec l’ex-Comzone du FPRC de Bria, le général Hissen Damboucha, âgé d’une cinquantaine d’années.

 

C’est un acte difficilement supportable  et pour la jeune fille, et aussi pour son père, Monsieur Daniel Ndomendé , pasteur de l’Église Apostolique, qui avait quitté discrètement son domicile de Bria en 2017 suite à une tentative de son assassinat par les rebelles du FPRC, dirigé par son futur beau-fils, Monsieur Damboucha, à cette époque Comzone du FPRC.

Depuis cette date, le pasteur, après sa fuite, vit à Berberati, tandis que sa femme, la Présidente adjointe de l’OFCA de Bria, madame Élise Ndomendé et tous ses enfants continuent de vivre à Bria.

Incroyable que cela puisse paraître, trois ans plus tard, la jeune Esther Ndomendé , qui avait 14 ans à l’époque où son père  a failli être assassiné par les rebelles du FPRC, se retrouve aujourd’hui face à celui qui est à l’origine de la fuite de son père biologique.

Ce chef rebelle, âgé d’une cinquantaine d’années, voudrait la marier officiellement comme son épouse, mais la mère de la jeune fille, contrainte de donner son accord, exige à ce que la cérémonie de leur mariage se déroule à la mairie de Bria. Tandis que le père,  très en colère, refuse catégoriquement que sa fille puisse se marier avec ce présumé criminel.

Alors, la seule question que tout le monde se pose est de savoir si la mairie est habilitée à célébrer un mariage d’une mineure. Et si le père ne donne pas son accord, le mariage pourrait-il être légal ? Et si la mariée n’accepte pas, comment cela va se passer alors que la ville est sous contrôle des rebelles du FPRC ?

Il y a lieu de rappeler que ce chef rebelle pratique l’islam, et la fille une chrétienne. Dans la religion musulmane, nombreux sont ceux qui disent que le mariage d’une fille mineure avec un homme de troisième âge est permis dans leur religion. Souvenez-vous, l’ex-chef rebelle Michel Am-Nondokro DJOTODIA, âgé de 74 ans,  s’est marié avec une jeune fille de 22 ans  il y a quelques semaines à Bangui. Et le cas Damboucha ?

Rappelons que dans les villes sous contrôle des groupes armés, les filles sont considérées comme des esclaves sexuelles des rebelles. Les mariages sont souvent célébrés sous contrainte des familles qui n’ont plus de choix que d’accepter.

 

Par Moïse Banafio

Journaliste rédacteur, et correspondant du CNC à Bria

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp :+1438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher