RCA : élections présidentielles et législatives, le parti UNDP de Michel Amine rejoint la plateforme Bioko du chef de l’État

Publié le 27 novembre 2020 , 4:22
Mis à jour le: 27 novembre 2020 4:22
michel amine de l'UNDP
Le Président de l’UNDP Michel Amine

 

Bangui, République centrafricaine, vendredi, 27 novembre 2020, 10:16:24 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Le parti de Michel Amine, l’union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP), financièrement affaibli, réunissait ses soutiens à Faustin Archange TOUADERA ce mercredi 25 novembre en vue des élections présidentielles et législatives dont le premier tour est fixé au 27 décembre 2020.

 

D’ordinaire, on peut jauger l’état de santé d’un parti à la taille de ses activités politiques et à celui de son portefeuille. Mais avec l’union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP),  dirigée par Michel Amine, la chose est impossible.   La formation a beau être politiquement affaiblie avec de multiple rivalité interne. Son poids électoral semble durablement affecté  alors qu’une bonne partie de ses cadres, dont le Président Michel Amine  lui-même, viennent de regagner la plateforme Bioko qui soutient la candidature du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA aux élections présidentielles et législatives du 27 décembre prochain.

Ainsi, ce mercredi 25 novembre 2020, dans la salle de conférence de l’hôtel Ledger à Bangui, une cérémonie de signature de l’alliance entre les deux formations avait eu lieu en présence des représentants des deux formations politiques, et même du Président de l’UNDP qui avait assisté en vidéoconférence à l’événement.

Mais la chose la plus étonnante dans cette histoire, le Président Michel Amine, et les membres de son parti l’union nationale pour la démocratie et le progrès,  ont déjà eu des contacts avancés avec le parti de Martin Ziguélé, le mouvement de libération du peuple centrafricain. Des fonds auraient été remis à l’équipe de campagne de l’UNDP de Michel Amine. Mais à la grande surprise de tous,   cette formation a préféré se ranger du côté du chef de l’État pour ces élections du 27 décembre 2020.

Interrogé par CNC, le directeur de campagne de l’UNDP, monsieur Martial Pabandji affirme que son parti n’a jamais signé un contrat avec quelconque formation politique pour les prochaines élections, sauf avec les cœurs unis du chef de l’État. Il affirme par ailleurs que certaines formations politiques auraient essayé de convaincre sa formation politique à les rejoindre, mais toutes les offres sont rejetées purement et simplement.

Notons que Michel Amine, Président de l’UNDP, dans l’une de ses conversations avec la rédaction du CNC, avait affirmé qu’il serait candidat aux législatives dans la circonscription de Bégoua, à la sortie nord de la capitale.

Affaire à suivre.

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste politique

Alain Nzilo

Directeur de publication

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher