RCA : élection présidentielle, l’ex-ministre Charles Armel Doubane annonce qu’il ne sera pas candidat

Publié le 22 octobre 2020 , 3:43
Mis à jour le: 22 octobre 2020 3:43
Le ministre Charles Armel Doubane. Photo d'archive
Le ministre Charles Armel Doubane. Photo d’archive

 

Bangui, République centrafricaine, jeudi, 22 octobre 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique). En raison de la situation d’insécurité de plus en plus grandissante créée par les groupes armés qui occupent encore une majeure partie du territoire national, et la   crédibilité du processus électoral qui pose de sérieux doutes et interrogations, l’ex-ministre des affaires étrangères, Monsieur Charles Armel Doubane, ancien candidat à la présidentielle de 2015 – 2016, annonce cette fois qu’il ne sera pas candidat ni aux législatives, ni à la présidentielle du 27 décembre 2020.

 

DECLARATION

Chers Compatriotes

Les élections générales se tiendront le 27 décembre 2020. Beaucoup de nos compatriotes ont déjà annoncé, pour certains leurs candidatures. D’autres ont été investis pour cette fin par leurs partis ou entités politiques. Candidat indépendant, porté par les Associations JE M’ENGAGE AVEC CHARLES ARMEL DOUBANE (JCAD) et Fini Be Africa (AFBA-CAD), à I’ élection présidentielle de 2015-2016, de nombreux concitoyens organisés en comités de soutien et autres clubs, sont venus solliciter notre candidature pour les scrutins à venir. Nous les remercions de cette confiance placée en notre modeste personne. Nous comprenons et respectons leurs nobles préocupations. Cependant l’analyse du contexte dans lequel se déroulent lesdites élections nous conduit à reconnaître:

  • une insécurité de plus en plus grandissante créée par les groupes armés qui occupent encore une majeure partie du territoire national, alors qu’ils sont signataires avec le gouvernement de la République de l’Accord de Bangui du 06 Février 2019.
  • le processus électoral tel que géré en ce moment par l’Autorité Nationale des Elections (ANE) pose de sérieux doutes et interrogations quant à la sincérité et la crédibilité dudit processus.
  • La loi électorale conflictogène récemment votée par notre assemblée
    n’est pas de nature à rassurer des meilleurs lendemains pour l’inclusion et l’unité nationale.

– Enfin en dépit de l’avis de la cour constitutionnelle, du sage conseil des réligieux et de la communauté internationale, la non acceptation par le Président de la République d’organiser la nécessaire concertation des forces vives de la Nation souhaitée par tous limite toute possibilité de gestion consensuelle des élections à venir.

Fort de ce qui précède, les équipes qui nous accompagnent et nous-même avons décidé de ne pas prendre part aux prochaines consultations électorales.

Ainsi, M. Charles Armel DOUBANE ne sera ni candidat à I’ élection présidentielle ni candidat aux élections législatives de 2020-2021.

Nous resterons toujours engagés aux côtés de nos compatriotes et au service de notre pays en partage.

La caution ainsi que les moyens devant servir à notre campagne seront reversés à la Fondation que nous créerons dans les prochains jours pour aider et accompagner les efforts de nos jeunes et de nos femmes se trouvant dans le besoin.

Toutefois, aux Candidates et Candidats engagés dans ce processus électoral, nous leur souhaitons bonne chance.

Puisse Dieu bénir la République centrafricaine.

 

 

 

Personnalité Politique Indépendante

 

 

 

 

 

Aucun article à afficher