RCA : DROIT DE REPONSE AU BLOGUE PRIVÉ « LE POTENTIEL CENTRAFRIQUE »

Publié le 10 juillet 2020 , 1:50
Mis à jour le: 10 juillet 2020 1:50
Aimé DOUNDA
Aimé DOUNDA

 

AIME DOUNDA PORTE-PAROLE DU MOUVEMENT DE LIBERATION DU PEUPLE CENTRAFRICAIN (MLPC) REPOND AU blogue privé LE POTENTIEL

 

Monsieur,

Suite à vos écrits de 08 Juillet 2020, certes, le Président Martin ZIGUELE a fait entendre sa voix dans ce dernier temps. Mais l’objectif était de « sensibiliser » la population Centrafricaine à s’inscrire massivement sur la liste électorale afin que chaque Centrafricain puisse bénéficier d’un droit de vote et accomplir son devoir de citoyen. Car le « vote est l’arme d’un Citoyen » dixit Martin ZIGUELE.

Après avoir lancé un appel à la population Centrafricaine sur le danger que représente le COVID’19 dans le monde entier notamment en Centrafrique, il a exhorté le peuple Centrafricain à observer strictement les mesures barrières préconisées par les autorités centrafricaines et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avant de dénoncer avec toutes les rigueurs les attaques et les exactions des groupes armés sur les populations (civile et militaire).

Bref, le Président du MLPC Martin ZIGUELE touche en ce moment les vrais problèmes des Centrafricains.

Le président Martin ZIGUELE et le Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) ont soutenu le Candidat Touadera pendant le second tour de la présidentielle 2015-2016 avec les propres moyens du MLPC même dans les zones où personne ne connaissait le Candidat Touadera.

Aujourd’hui, le MLPC et son Président n’ont absolument pas peur d’aller aux élections car nous avons toujours répondu présents aux grands rendez-vous des élections dans notre pays. D’ailleurs nous étions les premiers à designer notre candidat pour les prochaines élections du 27 décembre 2020 pendant le dernier congrès de notre parti en mars 2020 qui a rassemblé plus de milles militants, Cadres et Responsable des Organes du parti, venus de toutes les régions du pays même les régions sous contrôle des groupes armés.

Un leader politique doit absolument se mêler des questions socio-politiques et économiques de son pays. Et c’est un impératif pour le  MLPC car nous optons pour :

  • Une vision politique cohérente dans l’intérêt du peuple centrafricain ;
  • La défense et la protection des libertés individuelles et collectives ;
  • La transparence dans la gestion de la chose publique ;
  • La défense du vivre-ensemble et de la cohésion sociale ;
  • La construction société de Justice et de Solidarité et
  • La maitrise de l’exploitation rationnelle des richesses nationales au profit du peuple centrafricain.

Cela ne nous étonne pas si vous disiez le contraire !!!

Mais le constat est clair et il ne fait aucun doute, le MLPC est la plus grande école politique en Centrafrique avec 41 ans d’existence et qui de nos jours 80% de ses Cadres sont des jeunes. Le MLPC est présent sur les 623000 km2 qui représentent la superficie de la RCA.

Monsieur le rédacteur du blog privé « le potentiel Centrafrique », allez plutôt vérifier auprès de l’Inspection Générale d’Etat si réellement le Président du MLPC avait été nommé par la Présidente Catherine Samba Panza et présentez les preuves aux Centrafricains. Voilà juste un dossier qui n’a jamais eu d’écho auprès des Centrafricains et qui était à la poubelle.

Car nous sommes un Parti politique responsable !

Pourquoi cet acharnement sur le MLPC et son Président ? A cause du refus de la Cour Constitutionnelle au projet de modification de la Constitution ?  Pourquoi mettre en cause le président MARTIN ZIGUELE et le MLPC ? La sévère correction subite le 07/07/2020 à l’Assemblée Nationale lors de vote du projet de loi organique portant sur l’ANE d’où les articles 6 et 74 avaient échappé au MCU ?

Ecoutez, le MLPC a toujours « proclamé son indéfectible attachement aux principes et valeurs contenus dans la Constitution de la République » afin de garantir la liberté et la Justice aux Centrafricains. Donc pour nous, cette victoire est pour le peuple Centrafricain et la démocratie.

Monsieur le prétendant journaliste du potentiel, je vous conseillerais simplement de retourner suivre une formation en journalisme pour bien retenir le mot « diffamation » et de la peine qui pourrait y résulter. Je sais qu’on essayant parfois d’exercer ce genre de métier, il nous arrive souvent d’avoir l’ambition de chercher à nous faire démarquer mais mentir au peuple à cause de quelques graines de riz est non seulement ridicule mais une trahison de la valeur humaine. Vous êtes en train de salir ce métier noble.

Le peuple Centrafricain a besoin des hôpitaux, des routes, des écoles, de l’eau potable et de l’éducation. Informez votre Bourreau.

 

AIME DOUNDA

Porte-parole pole Europe du MLPC,

Coordonnateur cellule communication

 

 

 

Aucun article à afficher