RCA : devant l’avancée des forces loyalistes, les rebelles commencent à quitter Bria

Publié le 21 février 2021 , 2:54
Mis à jour le: 21 février 2021 2:54
Deux rebelles sillonnant une rue de Bria, le 11 mars 2020. Photo CNC / Moïse Banafio
Deux rebelles sillonnant une rue de Bria, le 11 mars 2020. Photo CNC / Moïse Banafio

 

Bria, République centrafricaine, dimanche, 21 février 2021, 08:43:25 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Devant la progression des soldats FACA appuyés par les soldats rwandais et les mercenaires russes, les combattants rebelles du FPRC, de l’UPC, du MPC et des miliciens Anti-Balaka, réunis au sein de la coalition des patriotes pour le changement,  ont commencé à plier leur bagage  et quittent la ville de Bria pour les villages environnants. Les intéressés parlent de repli tactique, mais les populations parlent de bon débarras.

 

Après la reprise de la ville d’Ippy aux mains des rebelles de l’unité pour la paix en Centrafrique (UPC), membre de la coalition des patriotes pour le changement, les soldats FACA et leurs alliés rwandais et russes ont désormais dans leur viseur la ville minière de Bria, chef-lieu de la préfecture de Haute-Kotto, située à une centaine de kilomètres d’Ippy.

D’ores et déjà, dans la ville de Bria, les rebelles qui occupent depuis plus de 7 ans la ville commencent petit à petit à plier leur bagage  pour se retirer de la ville en faveur de l’armée nationale.

Selon un général rebelle interrogé par CNC, tous les combattants ont décidé de se retirer de la ville avant d’y revenir :

« On préfère se retirer de la ville avant l’arrivée des soldats FACA et leurs alliés. On connaît très bien leur stratégie. Mais pour l’heure, on préfère les laisser faire en attendant qu’on revienne », a-t-il déclaré à CNC avant d’ajouter que « même si après leur opération, ils gardent un petit nombre sur place, on aura plus de choix que de les neutraliser avant d’occuper la ville »

Pour l’heure, « les FACA et leur allié russes ne visent que des zones minières pour chasser les rebelles, laissant à leur triste sort les habitants des autres localités non minières », déclare un observateur national.

Affaire à suivre…

 

Par Moïse Banafio

Journaliste rédacteur, et correspondant du CNC à Bria

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp :+1438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher