RCA : des violents combats en cours dans la localité de Ndélé entre le RPRC et le FPRC.

Véhicule militaire des rebelles du RPRC à Ndélé, le 11 mars 2020. Photo CNC.
Véhicule militaire des rebelles du RPRC à Ndélé, le 11 mars 2020. Photo CNC.

 

Ndélé (République centrafricaine ) – Les combats ont débuté ce mercredi aux environs de 5 heures du matin et se poursuivent dans la localité de Gozbéda, situé à 7 kilomètres de Ndélé, dans la préfecture de Bamingui-Bangoran, au nord de la République centrafricaine. Le bilan provisoire fait état de plusieurs morts et des blessés. Une tentative de médiation engagée par le Premier ministre Firmin NGRÉBADA a échoué, et les affrontements se poursuivent.

 

Décidément, l’accord de Bria porté par le chef rebelle Ali Darassa, signé par les groupes armés issus de l’ex-coalition Seleka la semaine dernière,  n’a pas suffit de calmer les ardeurs des groupes armés en conflit depuis plusieurs mois à Ndélé et à Birao.

En effet, ce mercredi 25 mars, vers 5 heures du matin, à Gozbéda, un village à majorité Rounga situé à sept kilomètres de Ndélé sur l’axe de Ngolokosso (en allant vers Tchad), un groupe des rebelles Goula du RPRC, lourdement armés a pris d’assaut les populations locales, détruisant toutes les structures privées et publiques avant d’incendier littéralement les habitations.

Alerté, l’État major du FPRC déploie rapidement ses hommes sur place vers 13  heures. Des combats ont éclaté entre les deux groupes rivaux, le FPRC et le RPRC., et se poursuivent encore ce jeudi matin dans cette localité.

Entre temps, vers 10 heures du matin, ce mercredi, le Premier ministre Firmin NGRÉBADA, entouré de ses ministres de l’ethnie Goula et Kara, issus du RPRC et du MLCJ, par visioconférence depuis Bangui, ont voulu entamer des discussions avec l’État major du FPRC à Ndélé, mais celui-ci a bonnement refusé l’offre du Premier ministre, prétextant que c’est lui Firmin NGRÉBADA et son gouvernement qui seraient derrière les Goula et les Kara en leur fournissant de l’armement pour combattre et anéantir le FPRC. C’est ainsi que les négociations ont échoué, et les représentants du FPRC ont dû quitter le bureau de la Minusca à Ndélé pour se concentrer aux combats en cours au village Gozbéda.

Justement, sur le théâtre de l’opération, trois morts et des blessés du côté du FPRC ont été ramenés à Ndélé hier. Tandis que du côté du RPRC, appuyé par le MLCJ et le PRNC, aucun bilan n’a été annoncé, mais une source du CNC parle de huit morts et 7 blessés. Ce que la rédaction n’a pas pu confirmer.

 

Moïse Banafio

Envoyé spécial du CNC à Ndélé

Copyright2020CNC.