RCA : Des armes, des armes… Et puis des larmes ?

Publié le 17 octobre 2020 , 7:36
Mis à jour le: 17 octobre 2020 7:36
un mercenaire russe dans un pick-up des rebelles de l'upc à ndassima
un mercenaire russe dans un pick-up des rebelles de l’upc à ndassima, dans la préfecture de la Ouaka, au centre de la République centrafricaine.

 

Bangui, République centrafricaine, samedi, 17 octobre 2020, 13:31:05 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Ces derniers temps, la Fédération de Russie, nouveau messie de l’Afrique, multiplie les promesses de voler au secours de la Centrafrique après plusieurs mois d’absence. Peut-on être optimiste ?

Tout a commencé avec la promesse de dons alimentaires pour l’Afrique dont la Centrafrique devrait être bénéficiaire. On nous parle de blé pour une valeur de deux millions de dollars. C’est généreux et on peut être reconnaissant à la Russie pour çà… Mais on ne les a pas encore…

Cette annonce du don alimentaire est arrivée peu de temps après un don de matériel pour lutter contre la maladie à coronavirus. Cette opération pilotée par la Russie avait été organisée en grande pompe sur l’aéroport de M’Poko en présence du président. Ils ont attendu que la pandémie se calme pour aider le pays. C’est un peu tard…

L’on nous promet maintenant l’ouverture d’un bureau militaire avec 4 généraux dans l’ambassade de Russie. Autant de généraux alors que dans leurs autres ambassades l’attaché de défense est colonel ? Il y’a tant de généraux disponibles que çà en Russie ? Et pour commander quoi ? L’armée russe entière pour venir occuper le pays ? Un effet d’annonce ? une promesse qui ne sera pas tenue encore une fois… Quatre généraux, pour des plans cachés ?

Et puis ça y’est !!! A grands coups de trompette, les chars blindés russes arrivent à Bangui, avec plein de drapeaux et d’objets lancés sur la foule massée le long des rues, au mépris de toute sécurité. En plus, toute cette belle mécanique semble présenter quelques défauts puisque sur 10 chars, 3 sont tombés en panne pendant ce défilé qui se voulait triomphal ! Ils ont fini tractés par une corde par un camion. Ça commence bien !

En fait ces chars, ce sont plutôt des vieilleries dépassées qui tombent en panne, des véhicules repeints pour faire neuf, prélevés sur les stocks immenses de l’ex-armée soviétique. Et où vont-ils ces engins ? A Berengo, là où personne ne sait ce qui s’y passe. On peut se demander d’ailleurs quand notre armée pourra les utiliser… Pour l’instant ce sont les mercenaires de Wagner qui ont les clefs !

Des mots, beaucoup de mots mais surtout des armes, toujours plus d’armes, déversées en Afrique. Que fait la Russie pour le développement ? Elle donne des mots et des promesses… Qu’offre la Russie présentement ? Ce qu’elle a en quantité : des armes, des munitions, des chars vétustes, des mercenaires, des mines…. Pour quels plans ?

Il est temps de se désillusionner, l’action n’est pas là. Une déception à chaque fois alors que les Centrafricains ne recherchent que la paix et le vivre ensemble.

Qui vivra, verra si les autres promesses sont tenues…

 

Par Adama Bria

Journaliste

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp :+1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher