RCA : Damara, 4 personnes, issues d’une même famille,  ont été froidement assassinées.

Publié le 13 mai 2020 , 1:09
Mis à jour le: 13 mai 2020 1:09
Sous-préfecture de Bogangolo, le 11 mars 2020. Photo CNC / Anselme Mbata
Sous-préfecture de Bogangolo, le 11 mars 2020. Photo CNC / Anselme Mbata

 

Damara (République centrafricaine ) – Selon le ministère de la Sécurité publique, les 4 victimes sont issues d’une même famille. Elles ont été assassinées dans la journée du lundi 11 mai au village Yandja, situé à environ 15 kilomètres de Damara sur l’axe Bogangolo, dans la préfecture de l’Ombella-Mpoko. Le présumé criminel, activement recherché par les forces de l’ordre, est toujours dans la nature. Pendant ce temps, dans le village, un conflit entre les deux communautés s’éclate.

 

Le village Yandja, situé à une dizaine de kilomètres de Damara, a été secoué depuis lundi 11 mai par un violent conflit interethnique entre les Peuls et les populations locales.

Selon les habitants du village Yandja interrogés par CNC,  une tentative de vol des bœufs appartenant aux éleveurs peuls par un ex-Anti-Balaka  qui serait à l’origine de ce  violent conflit interethnique.

En effet, dans la nuit du jeudi à vendredi 8 mai, un ex-milicien Anti-Balaka dénommé Ferdinand Nanga alias section, qui vient à peine de sortir de prison de Ngaragba à Bangui suite à la grâce présidentielle, aurait organisé, avec l’appui de ses éléments,  le vol des bœufs appartenant aux sujets peuls au village Songoro, situé non loin du village Yandja, dans les localités de Damara. Mais cette nuit, les assaillants n’ont pas croisé des bœufs, mais seulement un cheval, appartenant à un éleveur Peul,  qu’ils auraient abattu avec leur fusil artisanal. Deux jours plus tard, le cheval n’est pas rentré chez son propriétaire qui s’inquiète sérieusement. À l’aide de ses amis, ils ont commencé sa recherche dans la localité de Songoro jusqu’au village Yandja en vain.

Au même moment, 4 personnes, c’est-à-dire le père, son épouse et  2 de leurs enfants, issues d’une même famille, de retour du champ, ont eu le malheur de croiser ce groupe des Peuls, toujours à la recherche de leur cheval. On ignore comment les choses se sont passées, mais ces 4 personnes auraient été froidement assassinées après avoir croisé ce groupe des Peuls en colère.

Quelques heures plus tard, la nouvelle est arrivée au village Yandja, et la colère s’empare des populations locales qui se sont immédiatement lancées à la poursuite des présumés auteurs de ce quadruple meurtre.

Pendant ce temps, les Peuls, sachant que les choses vont s’envenimer, quittent précipitamment la région, et sont actuellement introuvables. Mais le présumé voleur du cheval, monsieur Ferdinand Nanga, après une enquête menée par  les populations, a été retrouvé et remis aux forces de l’ordre. Il est actuellement transféré à la gendarmerie à Bangui depuis mardi 12 mai.

Les forces de l’ordre, déployées massivement dans le secteur, continuent de patrouiller pour ramener le calme pendant que les présumés criminels sont toujours en fuite.

 

Anselme Mbata

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher