RCA : Covid-19, un don alimentaire du chef de l’État Touadera aux journalistes tourne à la dérision.

Publié le 4 mai 2020 , 7:15
Mis à jour le: 4 mai 2020 7:15
don du chef de l'État Faustin Archange Touadera aux journalistes centrafricains le 3 mai 2020 par CNC
don du chef de l’État Faustin Archange Touadera aux journalistes centrafricains le 3 mai 2020 par CNC

 

Bangui (République centrafricaine) – Après l’Université de Bangui où des sacs du riz périmé envoyés aux étudiants par le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA avaient été refoulés par les bénéficiaires, c’est le tour des journalistes centrafricains de recevoir un don alimentaire de la part du chef de l’État, dans le cadre de la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus en RCA. Malheureusement, ce don en nourriture de la présidence de la République, composé de quelques kilogrammes du sucre et du riz, tourne à la dérision dans les salles de rédaction de certains organes de presse.

 

Ce dimanche 3 mai, c’est la journée internationale de la liberté de la presse.  Dans certains pays de la planète, des discussions et débats sont organisés autour de la question de « sécurité des journalistes dans le contexte du Covid-19 ». Mais en République centrafricaine, cette année, c’est avant tout la précampagne électorale en vue des prochaines élections présidentielles et législatives qui domine.

Profitant de la sensibilisation à la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus en République centrafricaine, le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, probable candidat à sa propre succession à la prochaine présidentielle fixée au mois de décembre 2020, a organisé à Bangui, à travers une association proche de la présidence de la République dénommée « Wali mo londo », ce dimanche 3 mai dans les locaux de la télévision centrafricaine, une séance de distribution des dons alimentaires offerts par le Président de la République aux différents organes de presse nationaux. Mais ce don alimentaire, composé entre autres de : 1 kg du sucre, un seau de 15 litres,  1,5 kg de farine, et 10 morceaux de savon, tourne à la dérision.

En  colère, certains journalistes considèrent cela comme une insulte, tandis que les autres parlent d’une véritable « humiliation ».

Monsieur TITA-SAMBA Solé, Président de l’UJCA (Union des journalistes centrafricains), dans un poste publié sur son compte Facebook, exprime également sa colère envers les autorités du pays.

Du côté de la présidence de la République, aucune réaction n’a été faite à ce jour sur cette fameuse distribution du don alimentaire fait aux journalistes centrafricains par l’association créée par l’épouse du chef de l’État dénommée « Wali mo londo ».

Il y a lieu de rappeler que le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, dont les actions politiques sont vigoureusement contestées par les populations depuis son investiture en mars 2016, récolte à ce jour moins de 3% d’intention de vote le mois dernier. Beaucoup dans son entourage redoutent qu’il ne passe guerre la frontière du second tour à la prochaine présidentielle.

 

Édouard Zouloutoa

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher