RCA : Covid-19, les policiers de la PAF convoqués pour un teste à l’Institut Pasteur.

Publié le 24 mars 2020 , 4:13
Mis à jour le: 24 mars 2020 4:35
c
Bangui (République centrafricaine ) – La menace d’une large contamination au coronavirus à Bangui inquiète sérieusement les Centrafricains depuis  une semaine. Après les membres du cabinet du chef de l’État et du gouvernement, c’est le tour des agents aéroportuaires de la capitale d’être convoqués pour un test généralisé au Covid-19 à l’Institut Pasteur de Bangui. Comment le pays va-t-il s’en sortir ?

 

Bangui (République centrafricaine ) – La menace d’une large contamination au coronavirus à Bangui inquiète sérieusement les Centrafricains depuis  une semaine. Après les membres du cabinet du chef de l’État et du gouvernement, c’est le tour des agents aéroportuaires de la capitale d’être convoqués pour un test généralisé au Covid-19 à l’Institut Pasteur de Bangui. Comment le pays va-t-il s’en sortir ?

 

Décidément, les Centrafricains ne sont pas au début de leur surprise. Ils s’attendaient plus ou moins à une augmentation exponentielle des cas de contamination au Covid-19 dans les prochains jours en République centrafricaine. Celle-ci est due à l’arrivée au pays de quelques compatriotes centrafricains en provenance de certains pays européens et asiatiques, déjà largement touchés par cette épidémie de coronavirus 2019.

Bien évidemment, les premières personnes exposées au risque de contamination à ce virus mortel sont des agents aéroportuaires et frontaliers. Ce qui a poussé le ministère centrafricain de la Santé de la population, en coordination avec l’Institut Pasteur de Bangui à procéder à leur examen diagnostic au Covid-19.

Ce mardi 24 mars, c’est le tour des policiers de l’aire et de la frontière (PAF), particulièrement ceux qui travaillent à l’aéroport international de Bangui Mpoko  d’être convoqués pour un test au coronavirus à l’Institut Pasteur de Bangui.

 

Cependant, plusieurs membres du gouvernement et du cabinet du chef de l’État se sont mis déjà en isolement depuis quelques jours en raison de leur contact avec certaines personnes susceptibles de porter le Covid-19. On peut citer le cas du ministre conseiller du chef de l’État Fidèle Ngouandjika, du ministre de la Justice Flavien Mbata, du ministre de la Santé et bien d’autres.

Par ailleurs, des rumeurs insistantes font état de la mise en quarantaine du couple présidentiel, en l’occurrence le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA et son épouse Brigitte Touadera en raison de leur contact avec la chanteuse Léonie Kangala.

Pour des nombreux centrafricains, la question est de savoir comment le pays va-t-il s’en sortir ?

Évidemment, ce n’est pas du tout facile malgré le soutien financier et matériel de l’Union européenne, de l’OMS, de la France, de la Chine,  de la Minusca et autres partenaires de la République centrafricaine.

Pour certains observateurs, les mesures annoncées par le gouvernement pour faire face à l’épidémie de Coronavirus 2019 ne sont pas suffisantes. Selon eux, comment on peut ordonner la fermeture des débits de boissons, en laissant tranquillement les écoles, les églises, le transport public sachant que le rassemblement de plus de cinq personnes est susceptible de propager les cas de contamination dans le pays ?

Affaire à suivre…

 

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher