RCA : Coronavirus, le personnel soignant menace d’entrer en grève à partir du mercredi prochain

Publié le 26 octobre 2020 , 12:11
Mis à jour le: 26 octobre 2020 12:11
Marche des médecins et chirurgiens à Bangui le 20 août 2020. Photo CNC
Marche des médecins et chirurgiens à Bangui le 20 août 2020. Photo CNC

 

Bangui, République centrafricaine, lundi, 26 octobre 2020, 18:06:09 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Les médecins et infirmiers centrafricains ont menacé ce samedi 24 octobre d’entrer en grève si le gouvernement n’arrivait pas à honorer son engagement de payer leur prime de risque lié au coronavirus. Une position ferme exprimée lors d’une assemblée générale à Bangui.

 

Alors que le bilan de l’épidémie de coronavirus s’accroît du jour en jour en République centrafricaine, le syndicat du personnel médical  a lancé une nouvelle fois ce samedi 24 octobre 2020 un préavis de grève à partir du mercredi 28 octobre 2020 au gouvernement. Ils réclament le versement des indemnités liées à la lutte contre le coronavirus promis par l’exécutif.

Les indemnités hebdomadaires qui devraient être versées aux médecins au cours de ces derniers mois n’ont pas été versées malgré des négociations engagées avec le gouvernement, a fait savoir la fédération syndicale du personnel de santé.

Selon monsieur Constantin Juvénal Doumbeti, secrétaire chargé de revendication de  la fédération syndicale du personnel de santé, le Premier ministre Firmin NGRÉBADA  vient de signer le document nécessaire au décaissement d’un montant d’un milliard de francs CFA au personnel de santé au titre de prime de risque lié au coronavirus.

« La date butoir est prévue pour le lundi ou mardi 28 octobre.  On a une ordonnance de virement. Le premier fondé du trésor nous a promis  que le décaissement aura lieu entre lundi ou mardi. Et si rien n’est fait, le personnel ira en grève mercredi », a précisé monsieur Constantin Juvénal Doumbeti, qui a également indiqué que le secteur de santé en République centrafricaine est abandonné, même le salaire du personnel ne lui permet pas de survivre :

« Le personnel de santé  en Centrafrique, c’est un secteur qui est abandonné. Même le salaire  ne permet pas au personnel  de survivre. C’est ainsi que la fédération a décidé de monter un statut particulier  qu’on a déposé au ministère de la Fonction publique  qui va le validé avant d’être présenté au conseil des ministres », précise-t-il.

Notons qu’au mois de juillet dernier, la fédération syndicale de personnel de santé avait lancé un préavis de grève au gouvernement suite à leurs revendications qui n’ont pas été prises en compte par les autorités.

 

Par Anselme Mbata

Journaliste rédacteur

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Programme alimentaire mondial

 

Aucun article à afficher