RCA : congrès du MCU, la pression monte sur les fonctionnaires

Publié le 10 septembre 2020 , 2:30
Mis à jour le: 10 septembre 2020 2:40
Building administratif de Bangui. Photo CNC / Anselme Mbata
Building administratif de Bangui. Photo CNC / Anselme Mbata

 

Bangui, République centrafricaine, 10 septembre 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). La mise en œuvre effective des instructions du secrétaire exécutif du mouvement Cœurs-unis, Monsieur Simplice Mathieu SARANDJI,  et du Président de la République, Faustin Archange TOUADERA, sur les préparatifs du congrès de leur parti, le MCU, inquiète sérieusement les fonctionnaires de l’État. Pourquoi ?

 

Prévu pour la deuxième quinzaine de ce mois de septembre 2020, l’appel  pour la mobilisation des fonds nécessaires à l’organisation du congrès du mouvement Cœurs-unis lancé par son Secrétaire Exécutif, le Professeur Simplice Mathieu SARANDJI, occupent une large partie de débats au sein dudit parti.

Aujourd’hui, les cadres du MCU, le parti présidentiel, se félicitent de la réussite de cette opération grâce aux militants et militantes qui, dans la stricte observation des délais, ont honoré la totalité de leur engagement, même si certains n’ont pas atteint le minimum exigé par le parti. Or, d’après notre enquête, les fonds mobilisés par le MCU auprès de ses militants proviennent en grande partie des fonctionnaires de l’État, particulièrement les nouveaux intégrés de la dernière promotion. Ils auraient été contraints de cotiser le montant exigé par le parti, même si certains ne sont pas des militants dudit mouvement politique.

Plusieurs d’entre eux se sont rapprochés de la rédaction pour se plaindre du comportement des cadres du MCU au sein de leur département respectif.

Alors, d’aucuns se demandent si c’est vraiment légal que le parti au pouvoir oblige les fonctionnaires, et utiliser les moyens de l’État pour ses opérations électorales ?

Joints au téléphone, les cadres du MCU n’ont pas voulu commenter ces allégations portées contre leur mouvement politique.

Rappelons que le congrès du mouvement cœurs unis est prévu pour le 17 septembre 2020, et le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, à la fin, sera investi candidat officiel à la présidentielle du 27 décembre 2020.

 

Gisèle MOLOMA

Journaliste politique, responsable du bureau d’analyse et d’investigation du CNC

Alain Nzilo

Directeur de publication

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

 

Aucun article à afficher