RCA : congrès du MCU, des centaines des millions décaissés par le trésor public, et le stade omnisport fait peau neuve aux couleurs du parti

Publié le 22 septembre 2020 , 10:00
Mis à jour le: 22 septembre 2020 10:00
le stade omnisport refait par le MCU pour leur congrès du 24 septembre 2020
Le stade OMNISPORT, désormais aux couleurs du parti MCU. Photo CNC / Gisèle MOLOMA

 

Bangui, République centrafricaine, mardi 22 septembre 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Si certains observateurs de la vie politique nationale dénoncent ce qu’ils appellent le « siphonnage du trésor public », d’autres préfèrent s’élever contre l’utilisation des moyens de l’État à des fins électoralistes. À deux jours du début du premier congrès ordinaire du parti au pouvoir, le MCU, des langues commencent à délier.

 

Le parti du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, le mouvement cœurs unis s’apprête à organiser son premier congrès ordinaire ce  jeudi 24 septembre 2020 à Bangui. Des militants de l’arrière-pays et de l’étranger dudit mouvement politique sont conviés à participer à ce congrès dont le préparatif suscite de nombreuses polémiques dans le pays.

Selon des informations recueillies auprès des membres du bureau politique dudit mouvement, le trésor public aurait débloqué une somme de 200 millions pour l’organisation du congrès de leur parti. Ajoutant à cela, les fonds rackettés auprès des fonctionnaires de l’État, mais également des différentes organisations paraétatiques, notamment de l’Énergie centrafricaine (ÉNERCA), de la SOCATEL,  de la SODIAC, de l’ANAC, de l’ART…

Comme si cela ne suffisait pas, le stade OMNISPORT, construit dans les années 1970 à l’époque du régime de l’ex-empereur Jean-Bedel Bokassa, et qui appartient à l’État centrafricain, a été réquisitionné par le parti MCU qui l’a totalement modifié et refait la peinture aux couleurs dudit mouvement, au point de susciter de nombreuses réactions dans la capitale.

Nombreux sont ceux qui se demandent si le stade OMNISPORT est devenu une propriété du MCU. Sinon, pourquoi ce mouvement politique, né il y a deux ans, veut-il pousser la limite de l’entendement, alors que dans le passé, avec les régimes qui se sont succédé, le pays n’a jamais connu ce genre de pillage en règle des biens de l’État ?

Souvenez-vous, en 2017, pour le premier anniversaire du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA au pouvoir, le régime avait dépensé près de 800 millions de francs CFA pour des soirées festives au palais de la renaissance. L’acte qu’ils ont réitéré l’année suivante  jusqu’en 2019. Pour cette année, le régime veut à nouveau pousser la limite du siphonnage de la caisse de l’État avec le préparatifs du congrès du MCU. Mais à quand cela va finir ? Se demandent les Banguissois.

Affaire à suivre…

 

 

Gisèle MOLOMA

Journaliste politique

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher