RCA : Bria, monsieur Taguile, présumé criminel de Rafadeck , transféré à Bangui par la Minusca

Publié le 16 octobre 2020 , 11:48
Mis à jour le: 16 octobre 2020 11:48
une patrouille des éléments rebelles du FPRC à Bria, le 30 août 2020. Photo CNC / Moïse Banafio
une patrouille des éléments rebelles du FPRC à Bria, le 30 août 2020. Photo CNC / Moïse Banafio

 

Bria, République centrafricaine, samedi, 17 octobre 2020, 05:38:38 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Le suspect est transféré ce vendredi à Bangui  dans un avion affrété par la Minusca, mission des Nations unies en Centrafrique. Présumé assassin d’un élément des eaux et forêts, monsieur Taguile a été arrêté après des heures d’affrontement militaire avec les combattants rebelles du FPRC à Bria.

 

Selon les premiers éléments d’informations recueillis par CNC, l’agent des eaux et forêts,  dénommé Rafadeck , dont le corps sans vie avait été retrouvé mardi dans la forêt, aurait été assassiné par monsieur Taguile, de l’ethnie rounga, combattants rebelle du Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC), un groupe armé à majorité Rounga, arabe, Sara et tchadien.

En effet, dans la journée du lundi 12 octobre, Monsieur Rafadeck, agent des eaux et forêt, s’est rendu dans sa ferme située dans la périphérie de la ville de Bria. Malheureusement, 24 heures plus tard, il n’a pas fait de signes de vie, et sa famille commençait à s’inquiéter. C’est ainsi que la gendarmerie du FPRC a été saisie, et une enquête a également été menée. Au cours de cette enquête, monsieur Taguile  a été fortement suspecté, car, selon la gendarmerie du FPRC, il aurait eu un problème avec la victime quelques jours plutôt, en plus, les effets de la victime auraient été retrouvés à son domicile.

Pour avoir le cœur net, il a été convoqué par la gendarmerie du FPRC pour nécessité d’enquête, mais l’homme refuse d’y aller, suscitant la colère de ses amis rebelles qui ont déployé des éléments à son domicile pour le cueillir. Mais le suspect ne va pas se laisser faire, il a affronté durant des heures ses collègues du FPRC qui ont tenté en vain de l’interpeller jusqu’à l’intervention des Casques bleus de la Minusca.

Transféré dans la base militaire des casques bleus à Bria, puis à la section de recherche et d’investigation à Bangui, le suspect va bientôt être déféré devant le parquet général du tribunal de grande instance de la capitale dans les prochaines heures, selon des sources proches de l’enquête.

 

Par Moïse Banafio

Journaliste rédacteur, et correspondant du CNC à Bria

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp :+1438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher