RCA : Bria, les FACA et leurs alliés rwandais et russes sont à 30 kilomètres de la ville, les rebelles plient bagage

Publié le 22 février 2021 , 5:23
Mis à jour le: 22 février 2021 5:23
véhicule des faca incendiés par les rebelles de l'UPC à 10 kilomètres de Bambari sur l'axe Ippy
Un véhicule de l’armée nationale incendié dans l’attaque dans la périphérie de Bambari, le 11 février 2021.

 

Bria, République centrafricaine, lundi, 22 février 2021, 11:18:24 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Les soldats FACA et leurs alliés russes et rwandais, qui ont quitté la ville d’Ippy dans la matinée du lundi 22 février,  se trouvent actuellement à 30 kilomètres de Bria, chef-lieu de la préfecture de la Haute-Kotto. D’ores et déjà, les rebelles du MPC, du FPRC et  la milice Anti-Balaka quittent la ville, laissant derrière eux que leurs collègues de l’UPC.

 

Si les soldats FACA et leurs alliés rwandais et russes ont décidé de conquérir tout le territoire occupé par les rebelles  de la coalition des patriotes pour le changement, nombreux sont ceux dans le pays qui mettent en doute  leur stratégie.

« C’est comme si l’on déplace le problème du point A au point B. cela ne peut pas résoudre les problèmes sécuritaires actuels », déclare Joseph Koualet,

qu’à cela ne tienne ! Les soldats FACA, qui ont repris la ville d’Ippy la semaine dernière, sont en route pour la ville de Bria, et ils se trouvent seulement à 30 kilomètres, selon une source militaire.

Pendant ce temps, à Bria, les miliciens Anti-Balaka, qui étaient nombreux dans le  camp des déplacés du PK3, ont plié bagage, tout comme les éléments rebelles du front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC), du chef rebelle Nourredine Adam,  et du Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC) Du mercenaire tchadien Mahamat Alkhatim.

Présentement, on ne voit que les éléments de l’UPC qui renforcent leur position dans la ville en attendant l’arrivée des soldats FACA et leurs alliés.

Selon les rebelles qui se sont repliés, l’heure n’est pas à l’affrontement inutile.

«  on va revenir dans bientôt », préviennent-ils.

Affaire à suivre…

 

Par Moïse Banafio

Journaliste rédacteur, et correspondant du CNC à Bria

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp :+1438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 

Aucun article à afficher