RCA : Bria, la journée internationale des femmes hautes en couleur.

Publié le 9 mars 2019 , 8:10
Mis à jour le: 9 mars 2019 8:10

 

 

La ville de Bria, capitale provinciale de la Haute-Koto, à l’instar des autres villes du pays, célèbre la journée internationale des femmes ce vendredi 8 mars 2019 en présence des autorités administratives et militaires locales.

 

En effet, à l’initiative du bureau local de l’Organisation des femmes centrafricaine (OFCA), soutenue par certaines organisations internationales comme international Medical Corps, World vision et la Minusca, diverses activités ont été organisées à Bria pour marquer cette journée internationale des femmes souvent appelée en Europe journée internationale des droits des femmes.

Au début de la journée du 8 mars à Bria, une marche silencieuse est organisée regroupant plusieurs dizaines des femmes issues de toutes les communautés locales, y compris des femmes militaires en mission des Nations-Unies en République centrafricaine.

Cette marche, qui débute sur le terrain Saint-Louis de l’Église catholique vers 8 heures, a finalement pris fin devant le siège rénové de l’OFCA où des festivités ont été organisées en présence des représentants de la Minusca, du Préfet de la Haute-Koto, du Maire de la ville et d’autres personnalités locales notamment de l’église et de la mosquée.

Profitant de cette occasion, le Chef du bureau de la Minusca de Bria a remis la clé du nouveau bâtiment de l’OFCA rénové par Caritas paroissial en appui de la Minusca à la Présidente par intérim de ladite Organisation madame Élise Ndoméndé qui se soucie, par ailleurs dans son discours, du manque cruel des meubles du bureau dans le nouveau siège qu’elle vient de réceptionner.

Avant de quitter le lieu pour le terrain préfectoral de football où des matchs amicaux des femmes ont été organisés, toute l’équipe s’est rendue à la Mairie qui se trouve tout juste à côté de l’OFCA pour une autre remise officielle de trois bâtiments administratifs rénovés par la Minusca dans le projet dit « à impact rapide ».

Finalement, tout s’est passé sans incident majeur sauf une tentative d’obstruction de la marche des femmes par un général de la Seleka qui n’a pas accepté que celle-ci passe par le lycée de Bria.

Sur sa moto, l’homme bloque à lui seul le cortège des femmes à 30 mètres du lycée prétextant que c’est le vendredi et que les fidèles sont dans la mosquée en train de prier juste à côté.

Après les matchs de football féminins et la remise des trophées, la journée internationale des femmes s’est terminée dans la beauté.

 

Copyright2019CNC.