RCA : Bria, la base russe pillée et saccagée  par des individus

Publié le 17 janvier 2021 , 1:48
Mis à jour le: 17 janvier 2021 1:48
pillage de la base russe à bria le 15 janvier avec une moto plein des colis pillés
pillage de la base russe à bria le 15 janvier . Photo CNC

 

Bria, République centrafricaine, 14 janv. 21 ( Corbeaunews-Centrafrique). Le siège local de la société minière russe Lobaye Invest, qui abrite également la basse militaire de la société paramilitaire russe Wagner à Bria, chef-lieu de la préfecture de Haute-Kotto, a été pillé et saccagé par les populations locales, a constaté sur place un journaliste du CNC.

 

Selon les témoins interrogés par CNC, la scène du pillage a débuté dans la journée du jeudi 14 janvier suite  au départ des huit derniers mercenaires russes basés dans la ville

En effet, une semaine plutôt, le gouvernement  centrafricain, sous la pression militaire des combattants rebelles de la  CPC qui ont menacé de prendre militairement la capitale, avait fait appel aux paramilitaires Russes déployés dans les différentes villes de province afin de renforcer le dispositif sécuritaire de Bangui. Ainsi, dans la ville de Bria, plus de la moitié des mercenaires russes déployés pour la sécurisation du siège local de la société minière russe Lobaye Invest ont quitté pour la capitale, laissant sur place  qu’un nombre réduit des mercenaires.  Cependant, la base locale des Russes tourne normalement, et chacun s’occupe de ses activités comme à l’accoutumée jusqu’à jeudi 14 janvier ou les huit derniers mercenaires ont été rappelés à Bangui. D’après eux, le gouvernement  les a rappelés dans la capitale pour une mission de 10 jours. Ils ont pris leur temps d’expliquer à leurs employés locaux qu’ils se rendaient à Bangui pour une mission d’une semaine. Malheureusement,  une fois que leurs Antonov  quittaient l’aérodrome de Bria, leurs employés locaux ont commencé à tout ramasser, poussant les curieux  à intervenir pour piller la base et saccager le lieu.

drapeau français devant la base russe pillé à Bria le 15 janvier 2021
drapeau français devant la base russe pillé à Bria le 15 janvier 2021 Photo CNC

Pour l’heure, il ne reste que le mûr. Même les clôtures en fil de fer ont été saccagées. Certains ont dû poser le drapeau tricolore français sur une portion de clôture afin de leur montrer  qu’ils ne sont plus bienvenus dans la ville.

Pour l’heure, à Bangui, le nombre des mercenaires russes de la société Wagner dépasse un millier. En plus, on note également la présence des forces rwandaises qui sont déployés en RCA dans le cadre de la coopération militaire entre les deux pays. En plus de cela, il y’a plus de 2000 Casques bleus de la MINUSCA qui sécurisent la capitale aux côtés des mercenaires russes et rwandais. Avec toutes ces forces, le chef de l’État Faustin Archange Touadera s’est rendu en Angola pour solliciter un appui logistique militaire et des renforts de ce pays, alors que la CEEAC voudrait déployer dans le pays une force militaire. La RCA n’a jamais connu ça auparavant.

À suivre.

 

Par Moïse Banafio

Journaliste rédacteur, correspondant du CNC à Bria

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher