RCA : Bria, colère et stupéfaction après l’assassinat des trois jeunes par les mercenaires de Wagner

Publié le 20 juin 2021 , 8:01
Mis à jour le: 20 juin 2021 8:01

Bangui, République centrafricaine, lundi, 21 juin 2021, 03:44:14 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Au lendemain des funérailles des trois jeunes du quartier Bornou assassinés par les mercenaires russes et syriens de la société Wagner dans la localité de Bria, leurs parents dénoncent un assassinat crapuleux, et la population exige une enquête indépendante parlementaire.

Panneau de signalisation à Bria
Panneau de signalisation à Bria. Photo CNC

 

Les trois victimes s’appellent Biridou

kamis,  Tidjani et  Aboubakar El Mackine. Selon leurs parents, ils ont été enlevés et froidement assassinés la semaine dernière par les hommes de la société russe Wagner.

D’après leur témoignage, la première victime tombée dans le piège de ces mercenaires de Wagner serait Monsieur Biridou kamis. C’est un jeune commerçant qui a son magasin au quartier Bornou. Mais le mercredi 16 juin, les hommes de Wagner ont fait irruption sur le lieu de son commerce. Sans aucune procédure, ils ont commencé à piller sa boutique, puis confisquer une somme de 300 000 francs CFA qu’il détient dans la boutique. Embarqués dans leur véhicule, ils sont allés à son domicile toujours au quartier Bornou ou ils ont pillé totalement sa maison avant de le torturer puis assassiner la nuit.

La seconde victime, c’est Monsieur Tidjani. Il était conducteur des taxis motos. Le même jour, les mercenaires de Wagner l’ont arrêté alors qu’il faisait encore du travail. Mais le lendemain matin, ses parents ont été informés de son assassinat par les Wagner qui ont également emporté sa moto qui était quasiment neuve.

La dernière victime, c’est Monsieur Aboubakar El Mackine. C’est le fils à l’ancien préfet de l’Ouaka, monsieur El hadj Ben Outman Abakar. Il a été arrêté avec la première victime ensemble, mais lui, c’est un jeune footballeur local. Il est beaucoup apprécié pour ses talents footballistiques.

Selon les parents des victimes, il faut que la lumière soit faite sur les circonstances de l’assassinat de leurs enfants. Il exige une enquête parlementaire indépendante. Autrement dit, ils vont saisir la justice internationale pour crime et complicité de crime.

Affaire à suivre.

 

Copyright2021CNC

 

Aucun article à afficher