RCA : Bouar, le chef rebelle Abass Sidiki bientôt de retour, selon le Premier ministre.

Publié le 25 mai 2020 , 2:38
Mis à jour le: 25 mai 2020 2:39
les électeurs devant un bureau de vote
Le chef rebelle Abbas Sidiki, ici à Bouar, le 17 novembre 2019. Crédit photo : Corbeaunews-Centrafrique

 

Bouar (Corbeaunews-Centrafrique) – Abass Sidiki, chef d’État major et coordonnateur du mouvement rebelle 3R, depuis sa fuite le mercredi 13 mai est introuvable, et l’homme n’a fait aucun signe de vie. Mais le Premier ministre Firmin NGRÉBADA, lors de son interpellation à l’Assemblée nationale jeudi  dernier, a indiqué que le chef rebelle reprendrait ses fonctions du ministre conseiller à la Primature dans les prochains jours.

 

Même si la nouvelle de son retour au maquis n’a pas été confirmée officiellement par le gouvernement centrafricain, celle-ci n’a pas échappé pour autant aux députés de la nation d’interpeller le Premier ministre  Firmin NGRÉBADA sur le sujet.

Répondant aux préoccupations des députés, le Premier ministre Firmin NGRÉBADA a clairement indiqué que selon lui, il n’y a « aucun problème avec le chef rebelle Abass Sidiki ». Avant d’ajouter que celui-ci reprendrait ses fonctions dans les prochains jours. Ceci dit, le chef rebelle Abass Sidiki retournerait à Bouar comme si de rien n’était alors qu’il y’a quelques jours, lors de sa fuite, ses éléments  qui l’avaient accompagné ont désarmé de force les gendarmes basés à Besson et à Koundé, puis semer de trouble dans plusieurs localités de la Nana-Mambéré et de l’Ouham-Péndé.

Cependant, la nouvelle de son retour annoncée par le Premier ministre divise l’opinion publique de la Nana-Mambéré. Même au sein du mouvement 3R (Retour, réclamation et réhabilitation), certains généraux qu’il avait placés dans des zones aurifères contrôlées par son mouvement seraient aujourd’hui en total désaccord avec lui depuis son retour au maquis.

Affaire à suivre.

 

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher