RCA :  Bouar, attaquent contre la base des USMS, une perquisition a eu lieu au bureau du chef rebelle Abass Sidiki.

Publié le 18 juin 2020 , 12:49
Mis à jour le: 18 juin 2020 12:49
les électeurs devant un bureau de vote
Le chef rebelle Abbas Sidiki, ici à Bouar, le 17 novembre 2019. Crédit photo : Corbeaunews-Centrafrique

 

Bouar, République centrafricaine, 18 juin 2020 (Corbeaunews-Centrafrique) – Une perquisition a eu lieu à Bouar, capitale de la Nana-Mambéré, ce mercredi 17 juin à la résidence administrative et au bureau du chef rebelle Abass Sidiki, principal suspect dans l’attaque contre la base des USMS à Bouar, et celle contre la base de la Minusca à Pougole, dans l’Ouham-Péndé.

 

Durant plusieurs heures, les enquêteurs ont perquisitionné discrètement le bureau du chef rebelle situé à proximité de la préfecture, et sa résidence de camp des fonctionnaires.

La perquisition a eu lieu en présence d’une délégation judiciaire venue de Bangui, composée du procureur général Éric Didier Tambo, le colonel Kossi, directeur de l’école nationale de la gendarmerie, etc.

Selon une source proche du dossier, les enquêteurs n’auraient rien trouvé dans le bureau du chef rebelle, y compris sa résidence, déjà perquisitionnée à plusieurs reprises par le parquet de Bouar.

En outre, les 3 présumés combattants de 3R arrêtés par les soldats FACA quelques heures après l’attaque de la base des USMS le mardi 9 juin ont été extraits de leur cellule de la maison d’arrêt de Bouar et auditionnés à nouveau par les enquêteurs venus de Bangui. On ignore si les trois suspects seront transférés ailleurs ou incarcérés et jugés sur place à Bouar.

Ce mercredi 17 juin, après 48 heures de séjours dans la capitale provinciale de la Nana-Mambéré, le procureur général Éric Didier Tambo et tous les membres de sa délégation sont rentrés à Bangui.

 

Gervais Lenga

Copyright2020CNC

Aucun article à afficher