RCA : Bouar, 646 éléments des USMS     Désormais opérationnels.

Publié le 12 mai 2020 , 8:36
Mis à jour le: 12 mai 2020 8:36
Cérémonie de sortie de la première promotion des USMS (unité spéciale mixte de sécurité), à Bouar le 12 mai 2020. Photo CNC / Gervais Lenga.
Cérémonie de sortie de la première promotion des USMS (unité spéciale mixte de sécurité), à Bouar le 12 mai 2020. Photo CNC / Gervais Lenga.

 

Bouar (République centrafricaine ) – La cérémonie officielle de sortie de la première promotion des USMS, organisée ce mardi 12 mai en présence du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA vient de s’achever à Bouar, chef-lieu de la préfecture de la Nana-Mambéré.

 

Après plusieurs mois de formation dans un centre d’instruction spécialisé, la première promotion des USMS )unité spéciale mixte de sécurité), composée de 646 hommes et femmes dont 246 issus des groupes armés du nord-ouest, vient officiellement d’être opérationnelle. La cérémonie a eu lieu ce mardi 12 mai à Bouar en présence du chef de l’État, le Professeur  Faustin Archange TOUADERA, de chef de la délégation de l’Union européenne en Centrafrique, Madame Samuela Isopi, et des représentants de l’ambassade des États-Unis, de France, de l’Union africaine, de la CEEAC, de la Minusca et des autres corps diplomatiques.

Le chef de l’État, dans son discours de circonstance, a vivement salué les efforts des uns et autres, en particulier les autorités administratives, judiciaires, militaires et religieuses, ainsi que les chefs traditionnels pour leur soutien multiforme  à la mise en œuvre de cette première unité spéciale mixte de sécurité (USMS), financée en grande partie par les fonds de l’Union européenne.

Selon le ministère de la Défense, les 646 éléments de cette première promotion de  USMS, composée des soldats FACA, des policiers et gendarmes, mais également des ex-combattants issus des groupes armés du Nord-ouest,  vont bientôt être déployés sur le terrain pour une période transitoire de 24 mois, conformément à l’acord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine signé le 6 février 2019 entre le gouvernement centrafricain et les 14 groupes armés.

Par ailleurs, les infrastructures militaires, financées toujours par l’Union européenne, et réalisés par la Fondation Suisse de Déminage, qui a employé les militaires du bataillon du génie des FACA formés par les instructeurs européens de l’EUTM-RCA, ont également été restituées au gouvernement centrafricain ce mardi 12 mai en présence du chef de l’État et de chef de la délégation de l’Union européenne en RCA.

 

Gervais Lenga

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher