RCA : Batangafo, 3 braqueurs de l’ONG internationale DRC arrêtés viennent de s’échapper de prison.

Publié le 7 mai 2020 , 2:25
Mis à jour le: 7 mai 2020 2:25
Image d'illustration des miliciens Anti-Balaka en République centrafricaine. CopyrightDR
Image d’illustration des miliciens Anti-Balaka en République centrafricaine. CopyrightDR

 

Batangafo (République centrafricaine) – L’évasion a eu lieu en plein jour le dimanche 3 mai  dans les locaux des forces rwandaises de la Minusca   à Batangafo,  sous-préfecture de l’Ouham. Activement recherchés, les trois (3) fugitifs sont toujours dans la nature.

 

Jusqu’à ce jour, personne n’est en mesure d’expliquer concrètement les circonstances de cette évasion miraculeuse. Et la Minusca, de son côté, n’a pas communiqué sur l’affaire. Pendant ce temps, dans les quartiers, chacun y va de son commentaire.

En effet, dans la nuit du samedi à dimanche 26 avril, trois (3) jeunes miliciens Anti-Balaka, munis de leur fusil artisanal, ont cambriolé  la base de l’ONG internationale DRC (Conseil danois pour les réfugiés), au cours de laquelle les assaillants ont emporté des outils informatiques et bureautiques. À la surprise de tout le monde, les trois braqueurs sont arrêtés par leur chef dénommé Arnaud, et remis aux forces de la Minusca pour leur transfèrement sur Bangui. Malheureusement, ce dimanche 3 mai,  une heure avant leur départ pour Bangui, les trois présumés cambrioleurs se sont évadés de leur garde à vue dans la base de la Minusca à Batangafo.

Joint au téléphone, le bureau local de la Minusca n’a pas souhaité communiquer sur l’affaire. Entre temps, dans les quartiers, chacun y va de son commentaire. D’autres ont indiqué à CNC que l’évasion avait eu lieu grâce à la potion magique de leur parent qui les aurait rendus invisibles  à la portée du regard des gardiens. Au même moment, une autre version parle de la complicité au sein de la Minusca, ce que beaucoup contestent.

Affaire à suivre.

 

Copyright2020CNC.

 

Aucun article à afficher