RCA : assassinat du maire de la commune de Kondé par des hommes armés.

Publié le 20 mars 2019 , 3:40
Mis à jour le: 20 mars 2019 3:40
Village Zoukombo contrôlé par le FDPC pour illustration. CopyrightCNC.

 

Bouar (CNC) – Monsieur Ndanga, Maire de la commune de Kondé dans la sous-préfecture de Baboua en République centrafricaine et son fils ont été assassinés par des hommes armés non identifiés.

 

Selon les autorités sous-préfectorales de Baboua contactées par CNC, le crime a eu lieu cette nuit du mardi à mercredi 20 mars 2019 au domicile des victimes à Koundé.

Les assaillants, qui sont arrivés discrètement dans le village sans être repérés par la population, ont froidement assassiné le maire Ndanga et son fils avant de blesser grièvement une troisième personne qui est actuellement hospitalisée au centre de santé de Baboua.

Si les identités des assaillants ne sont pas connues pour l’instant, plusieurs hypothèses ont été faites par les habitants de la commune de Koundé encore sous le choc de la disparition brutale de leur maire. Certains soupçonnent les éléments rebelles du 3R, tandis que d’autres parlent des rebelles du FDPC d’Abdoulaye Miskine qui contrôlent la commune voisine de Zoukombo.

Il y’a lieu de rappeler que dans la sous-préfecture de Baboua, quatre groupes armés sont signalés dans le secteur notamment le FDPC d’Abdoulaye Miskine, le 3R d’Abbas Siddiki, le mouvement Siriri et la Révolution justice de Belanga.

Contrairement à ce qu’on annonce dans les médias, la milice Anti-Balaka n’est pas présente dans le secteur de Baboua.

 

Copyright2019CNC.

Aucun article à afficher