RCA :arrestation de Rodrigue Bozizé, la tension monte à Bangui.

Publié le 8 mai 2020 , 8:57
Mis à jour le: 8 mai 2020 8:57
Rodrigue Bozizé - capitaine de la gendarmerie-fils de l'ancien président bozizé françois
Le capitaine de la gendarmerie Rodrigue Bozizé. CopyrightDR

 

Bangui (République centrafricaine ) – Le capitaine de la gendarmerie Rodrigue Bozizé, fils de l’ancien Président François Bozizé, a été arrêté  ce jeudi7 mai et transféré à la section de recherche et d’investigation (SRI)à Bangui. Sur place, les mesures de sécurité sont renforcées, et la tension est à son comble dans la capitale.

 

L’arrestation a eu lieu ce jeudi 7 mai dans la localité de Pissa,une commune de la préfecture de la Lobaye, située sur la route nationale n°3. Pour l’heure, le parquet général de Bangui n’a pas communiqué sur le motif de son arrestation, mais certains témoins de la scène, interrogés par CNC, ont indiqué que le fils de l’ancien Président aurait été arrêté par les éléments de la garde présidentielle sur instruction de leur hiérarchie, alors que celui-ci était de passage, et n’avait commis aucune infraction au moment de son arrestation. Quelques heures plus tard, il a été transféré à la section de recherche et d’investigation à Bangui.

Contactés par CNC,  le ministre de la Justice, ainsi que celui de la sécurité publique n’ont pas souhaité communiquer sur cette arrestation qualifiée d’arbitraire par les proches du suspect.

Cependant, à la présidence de la République, certains proches du chef de l’État Faustin Archange Touadera ont expliqué discrètement que le suspect aurait été « appréhendé » avec une importante somme d’argent « destinée au ravitaillement des groupes armés » signalés depuis quelques semaines dans la Lobaye. Une version des faits largement contestée par les témoins.

Mais à Bangui, la tension monte de plusieurs crans. À l’intérieur et à l’extérieur de la SRI, la sécurité a été renforcée depuis hier soir, et les circulations, sur la rue qui passe devant  , sont interdites aux piétons ainsi qu’aux véhicules non autorisés.

Rappelons que le capitaine Rodrigue Bozizé, cité dans une fausse affaire de présumée agression d’un fonctionnaire du ministère de la Communication dans les locaux de la radio nationale », est depuis plusieurs mois dans le viseur des autorités depuis le retour d’exil de son père François Bozizé au pays.

 

Anselme Mbata

Copyright2020CNC.

Aucun article à afficher