RCA : ambiance de guerre vendredi à Bozoum

Publié le 20 février 2021 , 2:16
Mis à jour le: 20 février 2021 2:16
bozoum-ouham-pende-centrafrique
Bozoum, chef lieu de la préfecture de l’Ouham-Pendé, au nord-ouest de la République centrafricaine.

 

Bozoum, République centrafricaine, samedi, 20 février 2021, 07:24:31 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Vendredi, la ville de Bozoum s’est réveillée dans une ambiance de guerre. Près de deux cents rebelles de la coalition des patriotes pour le changement, lourdement armés, ont pris position aux points stratégiques de  la ville suite aux rumeurs de l’arrivée des forces loyalistes dans la ville.

 

Vendredi, 19 février, dès le petit matin, les rebelles de la coalition des patriotes pour le changement (CPC), qui ont d’ailleurs lancé une offensive contre les forces gouvernementales en décembre dernier, se sont précipités pour se positionner devant l’hôpital préfectoral de Bozoum, d’autres dans la forêt à l’entrée de la ville.

Selon leur renseignement, les forces loyalistes seraient déjà à quelques kilomètres à l’entrée de la ville de Bozoum pour venir les déloger.

« On entend des tirs en l’air depuis 6 heures du matin. On croyait déjà à un affrontement entre les rebelles et les forces loyalistes, mais tout porte à croire que ce sont ces derniers eux-mêmes qui ont fait ces tirs perturbateurs », décrit un habitant de Bozoum avant qu’un autre ajoute : « chaque nuit, ils ne cessent de faire de sommation pour intimider les gens. Cela fait peur effectivement, mais tout le monde ne peut pas supporter. Moi par exemple, mes parents se sont réfugiés au champ pour éviter d’être pris pour cible par ces rebelles ».

Il y’a lieu de rappeler que les rebelles, par peur d’une éventuelle offensive des forces loyalistes,  ont déjà incendié le pont  de x, situé sur l’axe Bossemptélé.

 

Par G Bobérang

Correspondant du CNC à Paoua

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher