RCA : Alexandre Ferdinand Nguendet promet, s’il est élu, de recruter 30 000 FACA et FSI en 100 jours

Publié le 16 septembre 2020 , 10:36
Mis à jour le: 16 septembre 2020 10:36
Le President du parti RPR Monsieur Ferdinand Alexandre Nguendet.

 

Bangui, République centrafricaine, mercredi 16 septembre 2020 ( Corbeaunews-Centrafrique ). Voilà! , la balle est lancée. Les Centrafricains doivent serrer leur ceinture pour le décollage. Après l’ex-chef d’État de transition madame Catherine Samba-Panza, c’est le tour de Monsieur Alexandre Ferdinand Nguendet, l’ancien Président du conseil national de transition de faire son entrée dans la course au fauteuil présidentiel. Dans sa déclaration de candidature, l’homme promet, s’il est élu, de ramener la paix dans le pays en 100 jours après son investiture, mais aussi de procéder au recrutement de 30 000 hommes dans les rangs des forces de défense et de sécurité intérieure (FDSI). Mais attention, ceci n’est pas une blague, l’homme est très sérieux.

 

Monsieur  Alexandre Ferdinand Nguendet, Président du parti RPR (Rassemblement pour la République), lors de son investiture la semaine dernière comme candidat de son parti à la prochaine présidentielle de 2020 – 2021, a promis au peuple centrafricain  de ramener la paix sur toute l’étendue du territoire national durant les 100  premiers jours de son quinquennat à travers le recrutement massif de 30 000 hommes dans le rang des forces armées centrafricaines (FACA et des forces de sécurité intérieure (FSI). Selon lui,  considérant le ratio sécuritaire dans notre pays, un soldat assure la sécurité de 700 Centrafricains. C’est énorme! Il fixe un objectif de son quinquennat, s’il est élu Président de la République,  de réduire ce ratio sécuritaire à 33 compatriotes pour un soldat. L’objectif à terme est d’avoir 150 000 hommes  dans le rand des FDSI. Et ce n’est pas une démagogie, assure-t-il.

Pour financer son projet de 30 000 hommes en 100 jours, l’homme brandit un calcul effectué par son équipe d’expert qui avait travaillé sur le budget  de l’année 2020, où ils ont identifié  des lignes budgétaires non essentielles à économiser. D’après leur calcul, au total, environ 32 milliards de francs CFA d’économie qu’il va utiliser pour recruter 30 000 hommes durant les 100 premiers jours après sont investiture comme Président de la République.

Cet article traite le volet sécuritaire de son programme présidentiel.

 

Gisèle MOLOMA

Journaliste politique

Alain Nzilo

Directeur de publications

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

Aucun article à afficher