RCA : Affaire des faux passeports diplomatiques, la ministre Sylvie Baïpou TEMON a encore frappé.

Publié le 6 mars 2020 , 12:42
Mis à jour le: 6 mars 2020 3:10
Un individu, encore non identifié, a vandalisé, ce jeudi soir, la stèle des soldats Africains. Le Maire de Sarcelles a porté plainte.
La ministre des affaires étrangères Sylvie Baïpou TEMON à gauche et son bras droite le Burkinabé grandi en Côte d’Ivoire Arouna Douamba. Photo CNC le 6 mars 2020.

 

Bangui (République centrafricaine ) – L’actualité en République Centrafricaine est polluée depuis quelque temps par le feuilleton de délivrance des faux passeports diplomatiques impliquant plusieurs personnalités politiques nationales et un réseau de mafieux bien identifié dans la capitale. La dernière affaire en date, c’est la délivrance d’un autre passeport diplomatique à un ressortissant iranien dont lactuel ministre des Affaires étrangères est directement cité. Enquête spéciale du CNC.

Depuis l’accession du professeur Faustin Archange TOUADERA au pouvoir en mars 2016, le ministère centrafricain des Affaires étrangères est devenu un gigantesque marché public de vente des passeports diplomatiques aux étrangers.

Après le scandale des faux passeports diplomatiques centrafricains délivrés au célèbre tennisman allemand Boris Becker, puis celui de la domestique de la ministre des Affaires étrangères Sylvie Baïpo Temon et bien d’autres, c’est le tour d’un ressortissant iranien, M. Dantism Sharam de se voir délivré un vrai-faux passeport diplomatique centrafricain, signé par la ministre des Affaires étrangères Sylvie Baïpo Temon en date de 27 février 2020. L’affaire tourne au vinaigre, et de hauts cadres du ministère des Affaires étrangères sont arrêtés. Une information judiciaire a été ouverte. Mais que s’est-il réellement passé ?

Monsieur Dantism Sharam, un investisseur au profil douteux.

Dans le cadre de son mémorandum d’entente signé avec le ministère de la Santé en février 2018 pour la construction des centres hospitaliers à Bangui, monsieur Dantism Sharam a fait de nouveau un déplacement dans la capitale centrafricaine le 18 février dernier. Selon lui, sa visite à Bangui serait de solliciter l’appui des autorités nationales en prélude à une conférence des bailleurs de fonds prévue le 29 février à Bruxelles, capitale du Royaume de Belgique.

Pour monsieur Sharam, l’appui des autorités qu’il sollicite est sa nomination en tant qu’ambassadeur avec résidence à Zurich, Bruxelles, ou encore dans une autre ville européenne. C’est dans cette disposition d’esprit qu’il a sollicité et reçu par le ministre délégué aux affaires étrangères Sekodé le 20 février dernier. Comme lui-même ne savait pas qui détient réellement le pouvoir en Centrafrique, l’homme sollicite au ministre délégué non seulement sa nomination comme ambassadeur, mais aussi l’élaboration d’une lettre de mission ainsi que la délivrance d’un passeport diplomatique centrafricain. Malheureusement pour lui, toutes ces demandes ont été rejetées par le ministre délégué pour la simple raison que la nomination des ambassadeurs est du domaine réservé du chef de l’État. Par ailleurs, il est aussi impossible de lui donner une lettre puisque M. Sharam n’est pas encore nommé ambassadeur.

Mystérieuse délivrance d’un passeport diplomatique à Monsieur Dantism Sharam

Face à la résistance du ministre délégué qui a aussi refusé d’instruire le dossier du passeport diplomatique de monsieur Sharam, l’émissaire de l’iranien va envoyer sous pli fermé au ministre délégué un passeport diplomatique portant cachet et signature de madame Sylvie Baïpo Temon en lui demandant tout simplement d’éditer une note verbale en vue de valider le passeport devant ses partenaires.

C’est en ce sens que le ministre délégué a instruit le vendredi 28 février 2020 son chef de cabinet d’investiguer sur ce passeport qui ressemble à un vrai-faux. Malheureusement, la vérification n’a pas eu lieu vendredi 28 février, car le chef de service passeport n’était pas au bureau et le passeport n’a pas été remis à l’intéressé sur instruction du ministre délégué.

Mise en scène d’arrestation du chef de cabinet du ministre délégué.

Alors que le lundi 2 mars le personnel du ministère des Affaires étrangères est en grève, une mise en scène spectaculaire a été mise en place le soir du lundi 2 mars par le sulfureux Arouna Douamba, appuyé par les forces de l’ordre. C’est ainsi que le chef de cabinet du ministre délégué a été arrêté en possession du vrai-faux passeport dans sa poche.

Immédiatement, la machine Arouna Douamba est déclenchée dans les médias sous son contrôle ainsi que sur les réseaux sociaux pour véhiculer des mensonges et des insultes à l’endroit du ministre délégué considéré comme l’auteur présumé de la délivrance de ce faux vrai passeport diplomatique à ce ressortissant iranien.

Or, selon nos investigations, ce passeport a été bel et bien délivré par la ministre des Affaires étrangères après un versement d’un pot-de-vin de 7 millions lors de sa rencontre avec l’iranien en Côte d’Ivoire.  Et comme ils savaient que le passeport a été confisqué par le ministre délégué et son chef de cabinet, ils jugent mieux de devancer la scène en manipulant les forces de l’ordre dans l’affaire.

Rappelons que Arouna Douamba, ressortissant burkinabé ivoirien et ami direct de la ministre des Affaires étrangères Sylvie Baïpo Temon, est aussi titulaire d’un passeport diplomatique centrafricain délivré par madame Sylvie Baïpo Temon. C’est lui qui a signé une convention avec ce fameux Iranien en le nommant Chargé de Mission diplomatique pour aller lever des fonds en faveur de son ONG ANA.

Alors que l’enquête judiciaire est en cours, le fameux iranien Sharam a pu quitter le pays pour l’Europe grâce à l’appui du sulfureux Arouna Douamba et de son amie la ministre des affaires étrangères, Sylvie Baïpo Temon.

Pour mémoire, au mois de juillet 2019, Sylvie Baïpo Temon avait révoqué la reconnaissance de Kosovo après avoir encaissé une somme de 200 millions de la Serbie en contrepartie de la rupture diplomatique avec ce pays.

Notre enquête est en cours, des détails dans nos prochains articles…

Gisèle MOLOMA

 Copyright2020CNC.

‎Photo, La demande de passeport diplomatique par l'iranien, 05:43
La demande de passeport diplomatique par l’iranien.
Copie du vrai-d’Aix passeport

Page convention santé

Page 2

Aucun article à afficher